Les vestiges du jour de Kazuo Ishiguro

les_vestiges_du_jour

Quatrième de couverture :

« Les grands majordomes sont grands parce qu’ils ont la capacité d’habiter leur rôle professionnel, et de l’habiter autant que faire se peut ; ils ne se laissent pas ébranler par les événements extérieurs, fussent-ils surprenants, alarmants ou offensants. Ils portent leur professionnalisme comme un homme bien élevé porte son costume. C’est, je l’ai dit, une question de « dignité ». »

Stevens a passé sa vie à servir les autres, majordome pendant les années 1930 de l’influent Lord Darlington puis d’un riche américain. Les temps ont changé et il n’est plus certain de satisfaire son employeur. Jusqu’à ce qu’il parte en voyage vers Miss Kenton, l’ancienne gouvernante qu’il aurait pu aimer, et songe face à la campagne anglaise au sens de sa loyauté et de ses choix passés…

Pourquoi ce livre ?

Toujours sur le même forum, il en est question comme un des livres incontournables. De plus, mon amoureux connaissait le film ainsi que d’autres personnes de mon entourage. Décidement, je me suis trouvée obligée de le lire !

Ma lecture :

Le livre est très bien écrit.
La plume de l’auteur a très bien retranscrit le côté froid, carré, professionnel de la vie du majordome.
Je me suis très bien mise à la place de Stevens dans les situations professionnelles et ai compris ses choix. Mais mon dieu, que ce personnage est antipathique de part sa froideur. Quel gâchis est sa vie !
Il peut s’être targuer d’être un majordome exemplaire pour un maître qui est loin de l’être (on arrive à le savoir malgré le fait que Stevens essaye de le défendre). Comment peut-il défendre un homme tel que lui à part pour nier qu’il a servi un homme pour lequel personne n’a d’estime ?
Finalement je le plains cet homme qui se retrouve seul avec comme seule perspective d’avenir être un vieux majordome essayant de faire des traits d’esprit…

Un extrait :

« Je voudrais maintenant avancer le postulat suivant : foncièrement, il y a « dignité » lorsqu’il y a capacité d’un majordome à ne pas abandonner le personnage professionnel qu’il habite. »

Ma note : 4/5


challenge

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s