Avril enchanté d’Elizabeth Von Arnim

Quatrième de couverture :

Deux jeunes Londonniennes, Mrs. Wilkins et Mrs. Arbuthnot, décident, un jour de pluie trop sale et d’autobus trop bondés, de répondre à une petite annonce du Times proposant un château à louer pour le mois d’avril sur la Riviera. En cachette de leurs maris, elles cassent leurs tirelires et trouvent deux autres partenaires pour partager les frais du séjour : l’aristocratique et très belle Lady Caroline Dester, qui veut fuir ses trop nombreux soupirants, et la vieille Mrs. Fisher, à la recherche d’un lieu paisible. Les brillants dialogues, la drôlerie constante des situations et des personnages qui rappellent Noel Coward ou le meilleur Wodehouse, réussissent par une sorte de pudeur à faire presque oublier que ce roman exempt de gravité est aussi un des plus beaux textes que la littérature du XXe siècle ait consacrés à l’Italie.

Pourquoi ce livre ?

On en parlait beaucoup sur Whoopsy Daisy et j’ai eu envie de le lire.

Ma lecture :

Deux femmes se rencontrent. L’une est une grenouille de bénitier travaillant pour le paradis et les pauvres sur terre, l’autre, timide est  introverti avec un mari qui  n’est pas aimable. Elles se rendent compte qu’elles rêvent sur la même annonce de journal faisant la description de vacances paradisiaques dans un château en Italie.
Mais les frais s’avèrent trop chers et il leur faut trouver deux autres locataires.
Elles rencontrent une vieille dame, d’un naturel peu amène et ayant un passé lui permettant de la distraire du temps présent, et une jeune femme qui fuit un monde la harcelant  car elle est trop jolie et trop aimable.
Ces femmes cohabitent avec des préoccupations différentes, l’une réfléchissant à son amour perdu, la seconde transformée par le  climat méditerranéen, etc.

Ce livre m’a paru long à lire. Les descriptions de l’Italie étaient jolies mais en parallèle les personnages ont mis du temps à se dévoiler ce qui m’a laissé assez rapidement.
J’ai beaucoup aimé le personnage de Lotty, personnage transformée par ce voyage, devenue vive et originale. C’est la seule chose que je garderai de ce livre, ce portrait d’une femme bien sympathique.

Ma note : 3/5


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s