L’ami retrouvé de Fred Uhlman

Quatrième de couverture :

Stuttgart, 1932, Hans Schwarz, fils d’un médecin juif, rencontre Conrad von Hohenfels, issu d’une famille aristocratique à l’histoire prestigieuse. Tout les sépare et, pourtant, une amitié naît, exceptionnelle, exigeante. Mais déjà, avec la montée du nazisme, grondent des rumeurs de haine. Hans, exilé aux Etats-Unis, s’efforcera d’oublier son passé. Un passé qui se rappellera à lui un jour. Une poignante histoire d’amitié rendue impossible par un contexte historique tragique et terrifiant. Fred Uhlman dénonce l’horreur du nazisme.

Pourquoi ce livre ?

Suggestion de mon cher et tendre et pression pour que je le lise vite.

Ma lecture :

Cette histoire raconte l’amitié, en Allemagne, de deux adolescents. L’un est juif, fils de médecin, l’autre protestant, héritier d’une famille ayant un grand passé historique.
Ces deux adolescents sont timides, discrets et étaient seuls avant de s’accoster.
Cette amitié est la chose la plus importante de leur vie et le narrateur se découvre une joie de vivre. Mais c’est sans compter la montée du nazisme et la famille de Conrad …

Ce livre ne m’a pas plu plus que ça.
J’imagine très bien cette amitié, je ressens l’incrédulité de deux jeunes hommes vis à vis des changements politiques alors qu’ils ne se sentent pas concerné.
J’ai aimé les passages de réflexion du héros sur la religion, sur son incompréhension devant un Dieu qui laisserait souffrir les personnes.
Cette histoire m’a laissé sur ma faim.

Un extrait :
« Je savais qu’un million de soldats étaient morts à Verdun. Mais ce n’étaient là que des abstractions, des chiffres, des statistiques, des informations. On ne peut souffrir pour un million d’êtres.
Mais ces trois enfants, je les avais connus, je les avais vus de mes propres yeux, c’était tout à fait différent. Qu’avaient-ils fait, qu’avaient fait leurs pauvres parents pour mériter un tel sort ? » p45

Ma note : 3/5

Critiques et infos sur Babelio.com
Publicités

Une réflexion sur “L’ami retrouvé de Fred Uhlman

  1. Je l’ai lu quand j’étais plus jeune et il ne m’a pas laissé un énorme souvenir …
    (J’aime beaucoup ton chat noir avec son médaillon blanc : j’avais le même. 😉 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s