Onze histoires de solitude de Richard Yates

Quatrième de couverture :


Dans ce recueil de nouvelles, Richard Yates nous offre onze variations sur un même thème : la solitude. Solitude de l’enfant à l’école (Docteur jeu de quilles) ; de l’homme à l’armée (Quand Jimmy reverra sa brune) ; solitude à deux du couple (Tout le bonheur du monde) ; solitude des vieillards malades (Fini l’an’ieux, ‘ive l’an neuf. Autant de visages de ce mal moderne, autant d’aspects du talent si divers de Richard Yates.

Pourquoi ce livre ?

Pour le challenge ABC, je l’avais vu sur des listes de challengers.

Ma lecture :


Ce livre est un recueil de onze nouvelles narrant des situations de solitude.

Etonnamment ces personnes ne sont jamais isolées socialement ni physiquement, ce sont surtout des situations de solitude face à l’incompréhension des autres, face à leur vision de la vie qui n’est pas partagée, face à une société du rêve américain et des êtres ne suivant pas le mouvement.

Ce livre m’a fait penser à Insomnies de Cheever (que je n’avais pas aimé) et Gatsby  le magnifique. La solitude des protagonistes, le fait de regarder un monde et ne pas y appartenir pleinement sans doute.

Je ne pense pas que ce livre me laissera des souvenirs immémorables …

Ma note : 2/5

google reader : leiloune , amanda,

Publicités

5 réflexions sur “Onze histoires de solitude de Richard Yates

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s