Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams

Quatrième de couverture :

Dans un appartement minable de La NouvelleOrléans, Stella Du Bois, descendante d’une vieille famille aristocratique, vit avec son mari Stanley Kowalsky, un Polonais pour les beaux yeux duquel elle a abandonné la plantation familiale.
Survient Blanche, la sueur de Stella : une créature de feu et de chair. Ce ménage à trois diabolique a fait le triomphe que l’on sait dans le monde entier de la plus célèbre des pièces de Tennessee Williams, adaptée à l’écran avec Marlon Brando et Vivien Leigh.

Pourquoi ce livre ?

Le titre m’attirait et j’aime beaucoup l’auteur.

Ma lecture :


C’est une pièce que j’ai trouvé difficile à lire car il y a beaucoup de descriptions scéniques et j’ai eu du mal à les imaginer.

Les personnages sont très intéressants car au contraire de beaucoup de romans où les protagonistes ont un trait de caractère bien déterminé, dans cette pièce, on découvre au fur et à mesure que rien ne se résume. Kowalsky que l’on pourrait prendre pour un polonais rustaud est certes parfois brusque voir même violent mais cela n’est pas du du à sa nationalité  (américaine d’ailleurs!) comme voudrait le simplifier Blanche. Celle-ci qui ressemble à une princesse déchue, qui parle savamment parfois, rêve à voix haute et qui est finalement bien loin de ce qu’elle essaye de faire croire à sa soeur Stella. Celle-ci que Blanche prend pour une folle de s’être installé dans ce quartier, mariée avec cette homme, Stella qui n’est pas une petite chose fragile mais une femme passionnée.
Comme vous pouvez le lire, rien n’est à résumer dans les livres de Tennessee Williams !
C’est une description et une découverte de personnes, de ce que l’on pourrait découvrir chez chacun.

Je trouve que cette pièce fait réfléchir sur les « étiquettes » que l’on colle aux personnes pour se rassurer en tentant de les rendre plus prévisibles et moins dangereux. Puis tout d’un coup, tout explose et là plus rien n’est contrôlable.

Une belle pièce !

Ma note : 5/5

Publicités

6 réflexions sur “Un tramway nommé Désir de Tennessee Williams

  1. j’ai lu plusieurs pièces de T. Williams qui sont généralement très sombres comme soudain l’été dernier et la nuit de l’iguane… Celle-ci me tente beaucoup ainsi que le film.

    • Oh oui ! J’ai hâte de connaître ton avis. Il faut dire que quand j’ai écrit l’article, j’ai eu un peu peur d’avoir vu des significations qu’il n’y avait pas forcément…

  2. Rebonjour, j’aime beaucoup lire les pièces de théâtre mais je n’ai lu aucune pièce de T Williams. Mais je suis fan de l’adaptation ciné du Tramway… Bonne fin d’après-midi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s