Beloved de Toni Morrison

Quatrième de couverture :

Inspiré d’un fait divers survenu en 1856, Beloved exhume l’horreur et la folie d’un passé douloureux. Sethe est une ancienne esclave qui, au nom de l’amour et de la liberté, a tué l’enfant qu’elle chérissait pour ne pas la voir vivre l’expérience avilissante de la servitude. Quelques années plus tard, le fantôme de Beloved, la petite fille disparue, revient douloureusement hanter sa mère coupable. Loin de tous les clichés, Toni Morrison ranime la mémoire, exorcise le passé et transcende la douleur des opprimés.

Pourquoi ce livre ?

Pour le challenge littérature au féminin, j’ai fait une lecture commune avec Myletine.

Ma lecture :

Quel roman ! Toni Morrison m’a entrainé dans la vie tourmentée de Seth. Cette femme esclave qui pour empêcher ses enfants de souffrir, de subir ce qu’elle a vécu, entendu, tente de tuer tout ses enfants et n’arrive qu’à tuer une de ses filles, Beloved. Seth raconte la de sa belle mère, la vie de sa mère, sa vie, celle de ses compagnons. Au début de ce livre, j’étais fascinée par l’écriture.

C’était une écriture « magique », qui mélange le réalisme le plus horrible avec une manière de narrer poétique et poignante. Je me suis sentie mal plusieurs fois, j’ai eu les larmes aux yeux plus d’une fois. Je n’arrive pas à croire que des êtres humains aient pu faire des choses aussi horribles, que des mères aient pu autant souffrir ne pouvant pas protéger leurs enfants. Ce livre est d’une telle humanité, écrit tellement magnifiquement que pour moi, c’est un des plus grands livres que j’ai pu lire. Il y aura un avant et un après.

Merci Toni Morrison.

Ma note : 5/5


Critiques et infos sur Babelio.com
Publicités

13 réflexions sur “Beloved de Toni Morrison

  1. Je rejoins ton avis. J’ai lu ce livre quand j’avais dix-sept/dix-huit ans et ce fut vraiment une lecture très marquante, qui tranchait avec tout ce que j’avais pu lire auparavant.

  2. Comme Manu, le style m’a vraiment génée au point que j’aid du arrêter ma lecture! Je l’ai gardé, me disant qu’il faudrait que je rééssaie et ce que tu dis là confirme que j’ai bien fait de lui laisser une seconde chance!

    • Je pense que ce serait arriver si je n’avais pas eu la date de la lecture commune. Je m’y suis vraiment accrochée au début car j’avais une très forte envie de fermer le livre tellement il me prenait aux tripes.

  3. Je l’ai lu jusqu’au bout mais je ne me souviens pas non plus d’avoir été emballée !
    Au fait, chère Patacaisse, pour la lecture commune de « L’ombre du vent », n’avions-nous pas convenu du 15 novembre, plutôt que le 15 octobre ? Je vois qu’il est noté ainsi dans tes challenges, je préfèrerais le 15 novembre si c’est possible. Merci !

  4. Comme toi, cette lecture m’a marquée et j’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteur. Comme tu dis si bien , son réalisme mélangé de poésie décrit des actes horribles et poignants. J’ai vraiment aimé cette histoire et la façon dont l’auteur a mené son récit.

  5. J’ai beaucoup aimé aussi ce livre fort et dérangeant, qui dit quelque chose d’important, de tellement important, en fait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s