Les chutes de Joyce Carol Oates

Quatrième de couverture :

Au matin de sa nuit de noces, Ariah Littrell découvre que son époux s’est jeté dans Les chutes du Niagara. Durant sept jours et sept nuits, elle erre au bord du gouffre, à la recherche de son destin brisé. Celle que L’on surnomme désormais  » la Veuve blanche des Chutes  » attire pourtant l’attention d’un brillant avocat. Une passion aussi improbable qu’absolue les entraîne, mais La malédiction rôde…

Pourquoi ce livre ?

Pour le challenge Littérature au féminin. C’est une lecture commune avec Mathilde. De plus, j’avais tellement entendu parlé de cette auteur que j’étais curieuse.

Ma lecture :

Déception !

Déjà l’héroïne m’a énervée. Je ne lui ai rien trouvé d’exceptionnel. En plus, les héroïnes qui attendent la catastrophe en fermant les yeux (surtout qu’il n’y avait pas de fatalité à part dans sa tête), ça me saoule.

Pour ajouter à cela, je n’ai pas trouvé le style de l’auteur plus attractif que ça.
Rendue pages 310, ayant parcouru la fin en diagonale, je me suis demandée pourquoi je voulais à tout prix terminer un livre qui m’ennuyait et qui m’empêchait d’en lire d’autres plus intéressants à mes yeux. Comme ni les challenges ni les lectures communes sont des punitions, je me suis permise d’arrêter cette ennuyante lecture.

Ma note : 1/5

Critiques et infos sur Babelio.com
Publicités

16 réflexions sur “Les chutes de Joyce Carol Oates

  1. Je suis comme toi, quand je m’ennuie en lisant, je me dis à quoi bon continuer, il y en a tant d’autres à lire. Il est vrai que quand il s’agit d’un grand nom de la littérature, on a plus envie de s’accrocher (je me fais l’effet d’être une piètre lectrice quand je capitule devant ce que tout le monde tient pour un grand roman), mais enfin, on a tous ses faiblesses…

  2. Je compte bien lire au moins un deuxième roman de cet auteur qui développe toujours des atmosphères très glauques : en revanche, je ne pense pas choisir ce titre… Entre l’intrigue qui ne m’attire pas et ton commentaire négatif, je pense que je lirai plutôt femelles !!! (ou un autre titre…)

  3. C’est vrai, c’est une atmosphère très particulière, comme tous les romans de Oates. Mais celui-là est le plus étrange peut-être. Avis très contrastés entre toi et Mathilde. C’est ce qui fait tout l’intérêt des partages de lecture.

  4. Oates c’est des personnages pas faciles, des êtres malmenés, et qui se comportent parfois bizarrement. Pour moi, ce roman fut un coup de coeur. J’ai lu d’autres romans de Oates qui est pour moi une très grande romancière contemporaine.

  5. Moi aussi j’ai choisi Les chutes dans ce challenge !! (pour lequel je n’ai encore rien lu, soit dit en passant…) J’aime beaucoup Joyce Carol Oates, et on m’a dit beaucoup de bien de ce titre… j’espère simplement ne pas être déçue, mais ma lecture n’est pas à l’ordre du jour immédiat. Cela dit, je suis bien d’accord : il y a tant de lire, on a bien le droit d’arrêter une lecture ennuyeuse. Et c’est bien normal de bloquer sur un auteur connu ou classique : personnellement, je ne comprends rien à Stendhal…

  6. Mon credo en matière de lecture: pas de complexe! Si un roman m’ennuie, je laisse tomber sans scrupules, je n’ai rien à prouver. C’est vrai que pour le club de lecture, ou les challenges, j’insiste un peu plus, mais pas de là à me « faire mal » 😉 Donc, ne te culpabilise pas, tu as essayé, tu n’es pas conquise! C’est que ce roman n’est pas fait pour toi!

  7. Dommage! J’ai aimé justement que cette héroïne soit un personnage complexe, et j’ai trouvé cette histoire très originale. Mais quand on accroche pas, rien ne sert de se forcer !

  8. Je n’ai lu qu’un seul roman d’Oates (Fille noire, fille blanche) et il ne me donne pas envie de retenter l’expérience. Sinon, je ne vois pas pour quelles raisons la lecture devrait devenir une punition. Tu as essayé, tu as lu tout ce que tu as pu, il était inutile de souffrir davantage.

  9. Moi aussi j’aime entendre que d’autres que moi abandonnent des lectures ennuyeuses …ça me rassure !! Concernant cet auteur, je n’ai pas lu « Les chutes » (…et tu ne m’as pas donné envie d’ailleurs !), mais j’en ai lu beaucoup d’autres d’elle que j’ai adoré et que je te recommande pour te réconcilier avec son imense talent, en vrac : Blonde, Nous étions les Mulvaney, La fille du fossoyeur . Et là pour le coup, ce sont trois histoires de femmes fortes qui se battent et avancent envers et contre tous !
    PS : je découvre ton blog, très chouette !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s