Loving Frank de Nancy Horan

Quatrième de couverture :

En 1903 à Chicago, l’homme d’affaires Edwin Cheney et son épouse Mamah Borthwick Cheney passent commande de leur nouvelle maison à l’enfant terrible et déjà célèbre de l’architecture américaine, Frank Lloyd Wright.

Six années plus tard, la bonne société de Chicago et la presse américaine sont secouées par le plus grand scandale de ce début de siècle : Mamah, tombée entre temps passionnément amoureuse de Frank, quitte Edwin et leurs deux enfants pour suivre l’architecte renommé en Europe. Lui-même abandonne sa femme Catherine et six enfants pour vivre cette passion.

Berlin, Florence puis Paris pendant la grande crue de 1910, voient passer enlacés autour de leur liberté amoureuse hantée pourtant par la culpabilité, ces amants exceptionnels qui défraient la chronique de l’Amérique dévote et pudibonde du vingtième siècle naissant…

Mais les tabloïds américains les plus fertiles et les plus sensationnalistes n’auraient jamais pu imaginer comment l’histoire de ce couple sulfureux allait exploser en 1914 après  leur retour aux Etats-Unis. La violence du dénouement laissera pétrifiés, au-delà des familles déchirées Cheney et Wright,  le monde des architectes, des féministes et des moralistes de bon ton…

Captivante fiction historique documentée par l’autobiographie de Frank Lloyd Wright, par les lettres de Mamah Borthwick et par les très nombreux articles dans la presse de l’époque, Loving Frank mêle tout à la fois intrigue amoureuse, émancipation féminine et une plongée dans l’univers d’un des plus grands maîtres de l’architecture moderne…

Pourquoi ce livre ?

Je ne sais plus… Mais je devais le lire avec Zarline et je n’ai pas tenu mes délais (encore désolée…).

Ma lecture :

Qu’elle a été éprouvante cette lecture. Ce n’est pas le style ni la plume de l’auteur mais l’histoire m’a chamboulée et j’ai eu du mal à le lire.

J’aime beaucoup le style de l’auteur, fluide, simple, doux avec de la sensibilité. L’auteur a réussi à me faire partager les sentiments de Mamah. J’ai été bouleversée par les pensées de l’héroïne, par l’épreuve d’honnêteté vis  à vis de soi-même et des autres qu’elle a traversé. Le choix qu’elle a fait n’était facile ni dans un cas (rester avec sa famille) ni dans l’autre (tout quitter pour l’homme qu’elle aime). On vit ses déchirements, on partage ses réflexions sur sa vie de femme et d’intellectuelle.

J’ai arrêté de le lire pendant un longue période car je n’arrivais pas à surmonter le fait qu’elle est laissée ses enfants. Maman, moi-même, c’était un déchirement de lire son vécu. Elle assume ses choix, ne se plaint pas.

Un très bon livre qui m’a fait vibré.

Ma note : 5/5

Critiques et infos sur Babelio.com
Publicités

4 réflexions sur “Loving Frank de Nancy Horan

  1. Vraiment un coup de coeur pour moi. J’ai comme toi complètement plongé dans les pensées de Mamah. Je comprends ton malaise mais même si on ne partage pas toujours ses choix, je trouve admirable de les assumer jusqu’au bout malgré les conséquences négatives. Bref, un livre qui m’a vraiment chamboulée. Pas de prob pour le retard, je mets à jour mes liens 😉

  2. A la suite de billets très positifs sur ce livre je l’ai acheté mais pas encore lu. Je sens que je vais l’aimer, ton billet confirme cette impression mais comme toi je sais que je vais être mal à l’aise à l’idée qu’elle fasse le choix de quitter ses enfants. Je ne supporte pas cette idée non plus!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s