La solitude des nombres premiers de Paolo Giordano

Quatrième de couverture :

Alice est une jeune fille anorexique, handicapée par un accident de ski dont elle rend son père responsable. Mattia est un jeune surdoué des mathématiques, qui se scarifie les bras pour se punir d’avoir abandonné sa soeur jumelle, attardée mentale, dans un parc. Solitaires, ils vont s’engager dans une relation asymétrique, entre fugues et retrouvailles, entre amour et haine.

Pourquoi ce livre ?

Je l’ai pris car j’aimais la couverture (y a pas à dire, y a des fois je me comprends pas. Comme si une couverture faisait la qualité d’un roman !).

Ma lecture :

Ca faisait longtemps mais voici un livre que je n’ai pas du tout aimé. Arrêté au bout de 100 pages et d’un coup d’oeil aux autres chapitres.

Je n’aime pas le ton ni la manière de narrer. Les héros auraient vraiment matière à être intéressants vus leurs souffrances mais je n’ai pas envie de savoir la suite.

 

Ma note : 1/5

Publicités

5 réflexions sur “La solitude des nombres premiers de Paolo Giordano

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s