Le premier mardi…. C’est permis !!!!

Alors déjà, une petite musique d’ambiance :

Bah, oui, tant qu’à faire autant jouer le jeu à fond ;- )

Alors première lecture :

Quatrième de couverture :

Quel est cet inconnu aux yeux bleu vif qui, profitant d’une bousculade au Crystal Palace, a enlacé Passion Elizabeth Dare ? En quelques caresses audacieuses, il a réveillé sa sensualité. Elle, la veuve respectable, se met à vibrer au contact de ces mains sur son corps. Comment ose-t-il, ici, au beau milieu d’une foule d’honnêtes gens ? Cependant n’est-ce pas très excitant ? Qu’importe son identité ! Pourquoi ne pas céder à l’urgence du désir et se donner à lui, puisqu’elle ne le reverra jamais ? Mais leur étreinte furtive derrière un paravent est un éblouissement qui en appelle d’autres, et Passion va vite se découvrir esclave de son amant dont elle ne connaît que le parfum et le prénom, Mark…

Ma lecture :

Alors attention, c’est chaud, chaud, chaud… Alors vous mettez une jeune femme veuve qui se promène à une exposition (avec un paravent, très important le paravent) et un beau brun. Et bien, vous allez pas le croire mais la jeune veuve prude va se retrouver derrière le paravent en train de se faire dévorer-tellement-elle-est-belle-et-désirable par le beau gosse.
Je cite : « il avait le goût pur du désir et elle comptait bien s’en abreuver sans retenue pour étancher sa soif ».
(on est page 17, c’est vous dire comment il faut se munir d’une bouteille d’eau parce qu’il n’y a pas que l’héroïne qui a soif….).

Bon, il y a beaucoup de passages de sexe dans ce livre (en même temps quand ça commence dès la page 17…) mais je trouve quand même étrange qu’il faille que le héros ait un « immense phallus » et qu’il faille qu’il entre « à fond » pour créer un but à cette relation charnelle. Ce monsieur est quand même effrayant à vouloir à tout prix « façonner la chair » de Passion pour qu’elle puisse l’accueillir. La pauvrette, à un moment, elle est, je cite :  » Sous lui, Passion ne bougeait plus. Il la trouva toute pâle. ».
Trois lignes plus tard, elle dit qu’elle se sent remplie (il doit être content le monsieur, c’était le but recherché 😉 )  et qu’elle le sent jusqu’au nombril. (eh ! Mesdames, je vous vois en train de vous regarder le nombril ! Je sais, c’est assez effrayant.).
Bref, l’histoire est quand même pas facile car Passion n’a pas le droit d’entretenir une histoire avec ce monsieur (sinon ce serait trop facile), il est tenu d’épouser la cousine de Passion. Bon, après je vous laisse découvrir la suite.

Je dois dire que j’ai quand même une préference pour les romans où le but du monsieur est de faire planer madame avant de vouloir estimer la profondeur de son utérus (enfin, c’est quand même connu que la mitraillette (cf les monologues du vagin), c’est le clito)

Pour la deuxième lecture, j’ai acheté spécial « Mardi, chez Stephie… » un deuxième cahier qui était bien mis en avant chez un grand libraire.

Il est excellentissime !!! Celui du mardi du mois dernier peu aller se rhabiller à côté.

Alors, il y a toujours les dessins humoristiques et il y a plein de tests à faire. J’ai trouvé ça très ludique et mon homme n’a pas rechigné à les faire. Alors, il faut pas se vexer de certains résultats (à un moment donné, on doit noter notre degré d’attraction par rapport à certains qualités physiques de notre cher et tendre…). Je l’ai trouvé vraiment sympa car ça permet de parler de sexualité avec son amoureux de manière ludique, de vouloir essayer de nouvelles choses et de bien rire. De plus, ce n’est pas un numéro d’équilibriste qui est enseigné mais vraiment se poser la question de ce qu’aime l’autre, de ce que l’on peut essayer, etc. Il ne vous sera pas enseigner comment faire le serpent à deux têtes (je dis ça, mais je sais même pas si ça existe comme position…).
Par contre, ne pas oublier de le planquer une fois que vous avez répondu aux différents exercices car ça peut être la grosse honte…

Donc, voilà pour ma participation à « ce mardi, chez Stephie, c’est permis ! ».

Publicités

14 réflexions sur “Le premier mardi…. C’est permis !!!!

  1. Jusqu’au nombril ??? même quelle horreur, j’ai mal au ventre, là….

    Et pour la collection des petits cahiers, j’adore. J’ai celui qui rend heureux et aussi un pour les couples qu’on n’a pas encore testé avec mon homme…

      • Il est plutôt bien fait, quelques clichés, mais pas mal d’idées se recoupent avec tout ce que j’avais « appris » quand j’ai fait du développement personnel. Quelques bons conseils, et surtout l’occasion de parler avec son homme de sujets intimes (il a du mal…).

  2. J’avais beaucoup aimé Passion moi, qu’est ce que c’est chaud quand même ! Il est d’ailleurs parti en voyage…! Je note le cahier par contre, ça a l’air fun ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s