Premier mardi… Sortez vos lectures inavouables

Pour honorer le rendez-vous de Stephie, le premier mardi, chez Stephie, c’est permis, j’ai sorti de mes archives,
une lecture d’il y a un moment. Après une petite relecture (en diagonale, j’ai d’autres priorités tout de même…
Enfin, maintenant, pas il y a six mois à voir ça), je vous sort un Harlequin de chez Harlequin.

Quatrième de couverture :

Résumé d’Une nuit inoubliable : S’éveillant peu à peu, les yeux encore fermés, Alana s’étire langoureusement, encore sous l’emprise de son délicieux rêve, où un inconnu extraordinairement sexy se glissait dans son lit pour l’initier à des plaisirs raffinés… Un rêve si réaliste qu’elle a vécu un véritable orgasme dans son sommeil, et dont le souvenir est si vif qu’elle repartirait volontiers dans les bras de Morphée pour retrouver l’amant de ses songes.
Sauf qu’elle n’est pas venue s’installer chez sa soeur pour dormir toute la journée, mais pour veiller sur cette dernière, et sur ses fréquentations. Mais à peine a-t-elle ouvert les yeux qu’elle se fige, tétanisée. Car il y a bel et bien un homme dans son lit !
Et quel homme…

Résumé de Secrets brûlants : Créatrice de cadeaux érotiques, Eve sait ce dont elle a besoin pour retrouver l’inspiration : une aventure débridée avec le somptueux Alec Ramsey. Et sous le regard brûlant de cet homme, elle se sent déjà prête à toutes les audaces…

Alors, c’est du lourd.

Dans la première histoire, nous avons une héroïne coincée qui a été droguée et donc ne se réveille pas quand un inconnu lui fait des choses inavouables. Alors, si vous cherchez quelque chose de plausible, ce n’est même pas la peine de lire cette histoire.
Elle est droguée et ne se réveille pas quand il lui fait un cunni. Lui, la première chose qu’il fait avec une inconnue dans son lit, c’est d’aller se promener sous le drap.
A part ça, il y a rien d’autre à en dire.

La seconde par contre, fait dans l’originalité.
L’héroïne a une boutique de jouets coquins et est en panne d’idées. Ses amies lui recommandent de s’offrir une aventure coquine pour renouveler son stock d’idées. Sauf qu’elle est blessée et est gênée par ses cicatrices.
Elle va créer différents scénarios pour leurs rendez-vous coquins tout en s’arrangeant pour qu’il ne voit pas ce qui la gêne.
Alors, elle va lui faire un scénario où elle joue la groupie, la prostituée, la femme d’affaire et j’en passe (pas tous lors du même rendez-vous, un, c’est pas Arturo Brachetti la petite dame).
De là, pragmatisme oblige, oui, elle a un physique de rêve qui lui permet de mettre une mini jupe en cuir avec des cuissardes sans se faire embarquer par la brigade des mœurs. Forcément il sera tellement excité qu’il arrivera limite à soulever la table avec son objet du plaisir (je ne dis pas autre chose car sinon je vais avoir droit à tous les visiteurs salaces du web).
Si vous voulez savoir ce qu’il faut pour un week-end coquin selon l’auteure, voici une liste :

Lien de satin, sablier, bas de dentelles noirs et porte-jarretelles, huile de massage parfumée.

Personne ne doute du fait que tout se termine très bien et qu’ils ne connaîtront jamais de baisse de leur libido (c’est la version happy end de cette collection – ils s’en foutent d’avoir de nombreux enfants, eux, ce sont des orgasmes qu’ils veulent).

Je sais, j’ai été petite joueuse pour cette participation. Promis je bosserais plus ma participation du mois prochain.

Allez, je retourne à mes lectures hautement intellectuelles et à hauts apports en connaissances historiques.

Publicités

15 réflexions sur “Premier mardi… Sortez vos lectures inavouables

  1. C’est ballot mais tu me donnerais presque envie de me pencher sur ce titre. Plus les mois passent et plus je repousse les limites en matière de lectures inavouables. Je ne sais pas où tout ça va m’emmener…

    • Allez, c’est pas une petite histoire comme celle-ci qui va te faire peur ! C’est mignon, je trouve comme lecture inavouable et ça pourrait même te faire rêver 😉

  2. Si tu veux du lourd, tu peux lire le livre que Noukette m’a prêté ce mois-ci : Histoires pornographiques, et alors là, c’est du lourd (beurk) !

  3. J’adore ce billet !
    La fille qui ne se réveille pas après un cuni ? Je suis morte de rire…
    Et, bon, peux tu me m’expliquer l’utilité du sablier? Je viens de me faire 10 scénarios différents 😀
    Tu sais quoi, tu me donnerais aussi envie de rire un bon coup en le lisant 🙂

    • Alors le sablier, c’est qu’elle lui dit qu’elle va lui faire des choses cochonnes pendant tout le temps du sablier. Pourrais-je savoir à quoi tu pensais ?

  4. Ouf, merci pour la rectification Liliba ! 😉
    Sinon, je crois que ce que j’aime le plus avec les romans Harlequin, c’est leurs couvertures…! On a rarement fait plus niais/cruche/tartignole non ?? 😉

  5. J’imagine les trucs de Cécile… Peut-on masser avec un sablier ? Peut-on intro…re un sablier ? Peut-on hypnotiser… Et Jérôme qui est séduit !!! Ca fait du bien de rire ! Merci !

  6. Ceci dit, certains hommes sont tellement de piètres amants que leurs cunnis ne te réveillent pas. Ainsi tu n’es pas gênée dans ton sommeil, hi hi hi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s