Le mystère Sherlock de J.M. Erre

Quatrième de couverture :

Meiringen, Suisse. Les pompiers dégagent l’accès à l’hôtel Baker Street. Cet établissement, charmant et isolé, a été coupé
du monde pendant trois jours à cause d’une avalanche. Personne n’imagine que, derrière la porte close, se trouve un
véritable tombeau. Alignés dans la chambre froide reposent les cadavres de dix universitaires. Tous sont venus là, invités par
l’éminent professeur Bobo, pour un colloque sur Sherlock Holmes. Un colloque un peu spécial puisque, à son issue, le
professeur Bobo devait désigner le titulaire de la toute première chaire d’holmésologie de la Sorbonne. Le genre de
poste pour lequel on serait prêt à tuer… Hommage, plein de rebondissements, à Sherlock Holmes et à Agatha Christie;
regard amusé sur le petit monde de l’Université ; humour et légèreté. Pour lutter contre la déprime ambiante, Le Mystère
Sherlock est idéal !

Ma lecture :

Ce livre est un OVNI littéraire.
Le narrateur a une facilité pour écrire avec humour que cela m’est arrivée maintes fois de relire des passages, de les lire à quelqu’un et de rire à gorge déployée. Si bien que j’ai arrêté de le lire dans le métro, je ne pouvais pas rire tranquillement.
Mettez des accros à Sherlock Holmes dans un hôtel, une avalanche qui les empêche de sortir et le début de morts suspectes.
Il faut en plus, prendre en compte le fait que pour être fan à ce point de Sherlock Holmes, ils ont tous un petit grain (voir même la géode pour certains).
Le récit est une alternance  de lettres écrites par une participante à son confesseur, du rapport d’une journaliste, d’un des congressiste à Sherlock himself (la géode, c’est lui). En lisant ces écrits, on découvre au fur et à mesure les délires des professeurs et des drôles d’événements.
Je vous recommande très chaudement cette lecture. C’est un livre plein d’esprit, très très bien écrit et plein d’humour (au cas vous n’auriez pas saisi 😉 ).

Je vous mets les premières lignes de ce livre pour vous montrer le style de l’auteure :

« En ce joli mois de mai, la neige était tombée dru, juste pour énerver le réchauffement climatique. Dans la vallée suisse de Meiringen, dame Nature avait revêtu son blanc manteau. Sur le voile immaculé, saupoudré çà et là de fleurettes hardies, des marmottons pelucheux batifolaient gaiement. Des mésanges nonettes enrobaient la scène de pépiements sucrés, de violons et de hautbois. le temps était suspendu, bien sûr. Il ne manquait plus que le Père Noël accompagné de sa tripotée de lutins et c’était l’extase cosmique. Tous les clichés étaient convoqués pour faire de cette scène un moment inoubliable de beauté, de pureté et de Walt Disney ».

Ma note : 5/5

Merci à Plaisirsàcultiver de m’avoir donner envie de le lire !
Keisha a donné son avis ici

tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

3 réflexions sur “Le mystère Sherlock de J.M. Erre

  1. Adoré aussi! Je l’ai lu à peu près au même moment que toi et je viens de finir mon billet. J’ai du coup acheté deux autres romans de l’auteur!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s