Too good to be true de Kristan Higgins

Quatrième de couverture :

When Grace Emerson’s ex-fiancé starts dating her younger sister, extreme measures are called for. To keep everyone from obsessing about her love life, Grace announces that she’s seeing someone. Someone wonderful. Someone handsome. Someone completely made up. Who is this Mr. Right? Someone…exactly unlike her renegade neighbor, Callahan O’Shea. Well, someone with his looks, maybe. His hot body. His knife-sharp sense of humor. His smarts and big heart.

Whoa. No. Callahan O’Shea is not her perfect man! Not with his unsavory past. So why does Mr. Wrong feel so…right?

Ma lecture :

Grace est une jeune femme trop gentille. Ca, c’est clair très rapidement. Elle doit se marier mais son fiancé tombe amoureux de sa petite soeur. Elle leur donne l’absolution, les pousse dans les bras l’un de l’autre. Mais comme si se retrouver la fiancée plaquée n’est pas suffisant, elle doit faire bonne figure pour ne pas que tout le monde la regarde avec pitié. Zlors, ma foi, comme on est jamais mieux servi que par soi-même, elle s’invente un petit copain.

Et je dis Merci Mme Kristan Higgins. Merci d’avoir créer une héroïne tellement humaine et ordinaire que ça nous rappelle un moment de notre vie (perso pas le coup du fiancé à la famille mais pas loin…). En effet, qui n’a pas pipoté à un moment de sa vie pour rabattre le caquet d’une personne ?

Grace veut juste que l’on la laisse cicatriser ses plaies tranquillement mais elle a une famille encombrante et mariages programmés.
La dessus se greffe son nouveau voisin d’à côté avec lequel elle lie connaissance d’une manière plus que fracassante. Grace est tellement gentille qu’elle se demande si elle doit vraiment sympathisé avec ce voisin ex taulard.
D’un autre côté avec un physique pareil, elle est plutôt encline à tisser des liens (si elle ne le faisait pas on serait verte).
Une petite description du héros : « He had all the rough and sultry appeal of Marlon Brando in « on the waterfront », Clive Owen in « Sin City », Russell Crow in everything he did ».

Ca donne (dans le désordre, vous m’excuserez pour cette mise en page chaotique mais c’est un exercice difficile sur ce blog.)

Perso, je préfère Clive Owen.

Pourquoi il faut lire ce livre ?

-parce que l’héroïne est tellement sympa que l’on ne peut pas s’empêcher de lui donner des conseils (dire m***de à beaucoup de personnes entre autre)

– parce que le héros, c’est de la bombe (rien que d’y penser, j’ai chaud)

– parce que l’histoire est géniale, pleine d’humour, de tendresse et comme d’habitude avec Mme Higgins très bien documentée (Grace est professeure d’histoire et est passionnée de la guerre de Sécession).

– les personnages secondaires sont très très bien : ah la grand-mère irrascible et le meilleur ami, je les adore.

Alors, en prenant en compte le fait que je l’ai lu en VO et que je n’ai pas compris toutes les subtilités de la langue, ça va être une tuerie en VF !!!!

Kristan Higgins est devenue officiellement mon auteure de romance contemporaine préférée.

Ma note : 5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “Too good to be true de Kristan Higgins

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s