Le frisson de la passion de Louise Allen

Quatrième de couverture :

Bordeaux, 1814. Aux abois, Meg Shelley n’a pas d’alternative : il lui faut regagner l’Angleterre au plus vite, et par n’importe quel moyen. Quitte à se glisser dans la peau d’une autre. Aussi saisit-elle l’occasion inespérée d’embarquer à bord du Rose Falmouth, quand l’équipage sauve de la noyade un officier blessé, officier dont Meg prétend aussitôt être l’épouse. Mais une fois enfermée dans sa cabine avec le ténébreux major Ross, une fois que celui-ci reprend conscience et lui apparaît bien plus séduisant et viril qu’elle ne l’avait d’abord cru, Meg mesure les conséquences de son audace : car son prétendu époux la croit prête à tout, même à lui offrir son corps en échange d’une traversée clandestine. Une méprise qui, tout en allumant en Meg une folle colère, fait aussi courir de brûlants frissons sur sa peau…

Ma lecture :

Il était une fois, trois jeunes filles qui vivaient avec leur père dans la campagne anglaise.
Leur père, pasteur, était un homme sévère, violent, voyant les femmes comme des pécheresses devant tout le temps être remises dans le droit chemin. Elles avaient une vie triste et fade avec aucune perspective d’avenir.
Meg, la cadette, avait un tempérament vif et romantique et dès que son ami d’enfance fut de retour elle s’enfuya avec.
Ils partirent sur les fronts en Espagne car James était soldat et Meg se retrouva veuve.
Elle décida de retourner en Angleterre pour avoir des nouvelles de ses soeurs et pour cela se fait passer pour la femme du général Branson.
C’est la rencontre de la Belle et la Bête.
Meg n’est pas une superbe héroïne  mais elle est vive, débrouillarde et courageuse.
Brandon est un personnage sombre, ombrageux avec un physique très impressionnant.
Leur histoire est très très compliquée et passionnée. Le développement de leur histoire, la connaissance de chacun, le passé, les obstacles dus à leur différence de condition ont rendu cette histoire très attractive et ça a été un très bon moment de lecture.

Ma note : 4/5

tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “Le frisson de la passion de Louise Allen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s