un opus de la collection blanche des éditions harlequin

Et j’ai débuté cette lecture en me disant que j’allais mettre de côté mon passé d’infirmière pour être la plus neutre possible.
La première histoire est du grand n’importe quoi. Si bien que je n’ai même pas terminé l’histoire.

Amanda est psychologue et copropriétaire d’une clinique en Colombie. Il y a une affection nosocomiale qui sévit dans la salle de pédiatrie et elle demande à un collègue de venir étudier le cas. Et bien, un médecin pareil, plus intéressée à mettre son collègue dans son lit et fouiller sa vie privée que de faire avancer la recherche, ça laisse songeuse. J’ai donc arrêté car ça m’énervait.

Pour la seconde histoire (qui d’ailleurs n’est pas celle annoncée par la responsable de la collection) :

Nora est une héroïne allergique aux hommes. Elle les fuit pour se protéger. Elle fait connaissance avec Stephen, médecin de son état, qui lui aussi se protège. Et là, permettez moi de dire ce que je pense. C’est nul (ce qui fait que je suis obligée de constater que je n’aime pas cette auteure). Nora n’est pas une héroïne sympathique. Elle est soit disant généreuse mais on ne la voit qu’égoïste et agressive. Stephen est bien gentil mais ne paraît pas crédible. Vous rajoutez à ça une capote qui craque ( ils devraient faire gaffe aux Etats Unis, à voir ça les normes CE sont beaucoup plus fiables) et vous avez l’histoire absurde par excellence.

Ma note : 0/5

Je tiens à remercier Babelio qui est un superbe site de partage de lecture qui m’a permis de pouvoir lire les livres que les éditions Harlequin ont eu la gentillesse de m’envoyer. Vive cette maison d’éditions qui nous offre de belles histoires optimistes en ces temps de morosité !!!! (et qui permet de se défouler quand les histoires sont ridicules 😉 ).

tous les livres sur Babelio.com

Cercle des Lectrices Harlequin

Publicités

4 réflexions sur “un opus de la collection blanche des éditions harlequin

    • Syl, j’ai envie de dire que je ne te mérite pas… J’avais lu l’article de travers et m’étais dit que c’était pour les plus calées que moi. Merci pour ce rappel.

    • C’est super la liseuse. Tu ne montre pas une couverture pourrie dans le métro et au moins ça te prends pas de place. Si tu savais le nombre de harlequin que j’ai lu… Je me fais peur toute seule. J’aime le fait que ça vide complètement la tête.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s