Lire Eloïsa James, c’est comme la grande roue

On pourrait appeler Mme Eloïsa James, l’inconstante, tant la qualité de ses histoires oscillent entre l’excellent et le moyen-bof. Malgré le fait que j’adore sa plume, que j’aime la richesse de ses dialogues et l’humour dont elle est capable de faire preuve, je sors déçue de cette lecture.
Olivia Lytton est promise à un duc qui s’avère n’être pas le grand amour de sa vie (et c’est encore un euphémisme). « Pour être franche, la simple idée de ce mariage me rend folle. Passe encore de devenir duchesse, même si ce n’est pas ma tasse de thé, mais me retrouver avec une espèce d’alevin à la binette en bouchon de carafe en guise de mari… ».
Elle voit son avenir se profiler comme une longue vie d’ennui.
Elle accompagne sa soeur jumelle chez le duc de Sconce dont la mère cherche une prétendante irréprochable, ayant même écrit la bible de la « duchéfaction » comme dirait Olivia. La douarière voit d’un très mauvais oeil Olivia qui en a rien à faire des bonnes manières vu qu’elle est déjà casée. Cette liberté et cette fraîcheur va séduire le duc de Sconce et cet amour va rencontrer des obstacles. Il y a beaucoup d’élements drôles dans cette histoire. Les dialogues entre les deux soeurs sont très amusants, les personnages sont bien trouvés mais je trouve que l’histoire manque de cohérence malgré la présence d’excellents ingrédients. Il y a des passages un peu abracadabrantesques qui font que j’ai décroché. J’ai aimé lire cette histoire rien que pour la plume de l’auteure mais l’histoire ne m’a pas séduite. L’héroïne passe trop de temps à se trouver grosse, des répétitions ont lieu trop souvent si bien que j’ai eu envie de sauter des pages.

Ce sera pour moi un 3/5

Publicités

8 réflexions sur “Lire Eloïsa James, c’est comme la grande roue

      • Le tome 4 « une si vilaine duchesse » si je ne me trompe pas, est celui que j’ai le moins aimé…Mais c’était une lecture agréable. J’ai eu un coup de cœur pour cette saga en général.

  1. Ha ha ! C’est vrai que j’ai lu du bon et du moins bon chez Eloisa James, mais j’avoue que rares sont les auteures de romance qui échappent selon moi totalement à cette « inconstance ». Quand c’est le cas (SEP, Jennifer Crusie…), je songe souvent que je n’ai pas lu assez de livres d’elles pour pouvoir l’affirmer…
    En tout cas, j’aime aussi toujours beaucoup la plume d’Eloisa James, mais ce sont effectivement ses histoires qui s’avèrent plus ou moins passionnantes, plus ou moins convaincantes. Il faut que je commence cette série avec A Kiss at Midnight, qui est dans ma PAL.

    • Tu as raison pour les hauts et les bas mais avec cette auteure, il y a plus de bas que de hauts, je trouve. Et je trouve ça dommage car elle écrit tellement bien !

  2. mon préféré de la série est le second
    et je suis completement d’accord avec toi sur l’inconstance…
    Et meme Crusie et SEP, dont j’ai du lire plus de livre que Jeanne, ne sont pas tous aussi couinant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s