Atelier d’écriture : l’infâme ….

atelier d'écriture : l'infâme...

« Allo ? Oui, c’est moi.
…..Non, non, je suis dans le bus, j’ai le temps. Comment ça va ?
……
Ah, oui ?
…..
Non, c’est pas vrai ! T’as vu ça où ?
…..
C’est grave, les gens font gaffe à rien. Non, mais sérieux, t’annonces pas sur facebook que t’es cocue !
….
Bah encore heureux, qu’elle a pas dit ça comme ça, mais on s’en doute !
Quand je pense à tout les efforts qu’elle a fait !
….
Bah oui ! Elle dit qu’elle a fait ça pour elle, mais mon oeil, hein ! Elle a du morflé plus que ce qu’elle a dit. Et puis tout ça pour lui en plus, et il la plante même pas trois mois après….
….
Ben, tu m’étonnes.
….
Non ! grave….
….
Bah oui.
Tu sais, ça me fait penser aux voisins de mes parents. Il était un peu bizarre, il se barrait comme ça avec des excuses bidons. Mais elle, elle avait ses trois gosses à gérer alors elle a fait comme si tout allait bien.
Et puis un jour, elle lui demande quand même si c’est possible qu’il aille aussi souvent à la piscine alors que bon… Il avait pas un pet de muscle. Lui, il lui fait une scène comme quoi c’est pas beau de ne pas avoir confiance et tout le toutim.
Puis, y a Clara qui lui ramène Titouan un jour et elle lui demande si elle est contente de sa lingerie. Alors la voisine, là, elle le questionne parce que sa lingerie elle est toujours pareille.
Et ben, le voisin, il se tapait la propriétaire du magasin de lingerie pendant qu’elle en suait comme pas possible. Et son mec lui dit que c’est sa faute, qu’elle a le ventre mou, des vergetures, qu’elle ronfle dès qu’elle pose la tête sur l’oreiller. Qu’elle a qu’à faire des efforts !
….
Si, si, il lui avait dit deux mois avant qu’il voulait bien lui payer une lippo !
….
Ah, non ! Il gueulait tellement fort que ma mère est allée voir et l’a retrouvé en train de pleurer.
….
Bah, elle a tout déballé.

Ouais, ouais, c’est un fichu connard.
….
Tout ça pour dire qu’Annabelle doit pas être bien.
….
Je vais essayer de l’appeler. Tu crois qu’elle voudra sortir un peu ?

Comment ça elle est complexée  ?
Il faut qu’elle intègre sa nouvelle image corporelle ?
C’est quoi ce délire ?
….
Non ! Mais c’est pas possible, elle nous bassine car elle a deux oeufs aux plats et maintenant qu’elle…
….
Oui, bah moi, je l’aurais pas fait. Tout ça pour se retrouver seule, dans des grands pulls, à regarder facebook franchement. Des cons tiens… Oui, des salopards.

une-photo-quelques-mots1

C’est à Leiloona que l’on doit cet atelier.

Cet atelier d’écriture a été fortement inspiré par les personnes qui racontent leur vie au tel dans le métro et le bus. Merci pour ces moments de vie (moi aussi, je trouve ça grave d’emmener deux fois sa meuf au même endroit pour son anniversaire…).
Spécial dédicace à mon amie Anne à qui je raconte ma vie … dans les transports parisiens (mais d’une voix douce et discrète, je suis classieuse moi, faut pas croire…).

Publicités

18 réflexions sur “Atelier d’écriture : l’infâme ….

    • Merci Amandine ! Y a des fois que c’est très drôle. Tu as des débuts d’idées de ce qui se passe puis finalement, c’est pas cohérent. Mystère, mystère….

  1. Ils sont pénibles en effet ces gens qui font un bruit pas possible et dont tu es obligé de te taper les recits de vie… 😉

  2. Oh, il n’y a pas que dans les transports en commun, moi c’est les voisins sur leur balcon ! mais la conversation est très bien rendue, c’est presque visuel. Chapeau !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s