Sexy Lawyers : sous influence saison 2 d’Emma Chase

Ce n’est pas parce que je continue à écrire des livres (et qu’est-ce que ça peut être prise de tête ! Mais qu’est ce que c’est chouette aussi !) que je ne lis plus. Et j’ai décidé de revenir de temps en temps ici vous parlez de ces lectures. Pour mon retour, je vous propose mon avis sur une lecture doudou :

sexy lawyers sous influence

Emma Chase est une auteure que j’aime beaucoup lire. Déjà car elle est une des rares à écrire du point de vue du héros et de plus car elle écrit de manière fluide, moderne et avec beaucoup d’humour. J’avais hâte de lire sa nouvelle série ayant beaucoup aimé « Tangled ».

Je n’ai pas aimé le tome 1 de cette série. Je l’ai même survolé. Par contre, ce tome ci !! Je l’ai lu déjà deux fois, c’est dire..

Jack est avocat de la défense. Il couche à tout va, ne se souvient pas de ses conquêtes et a la mauvaise surprise d’en voir une venir le voir pour lui annoncer qu’il s’est peut-être choppé quelque chose. Premier moment drôle de l’histoire.
En plus de cela, il se fait piquer son porte-feuille par un gosse de 7 ans et se retrouve à le ramener à ses parents. Sauf que Rory les a perdu. Il est orphelin ainsi que ses 5 frères et soeurs et c’est leur tante qui s’occupe d’eux. Jack a le tourni entre cette rencontre musclée avec tous ces enfants et l’attirance qu’il ressent pour cette tante.

Leur relation est très jolie. Jack est un héros qui parait dur et froid de prime abord mais qui est en fait un homme droit et décidé. Il est capable de remettre en question sa vie et surtout il a un énorme coeur. C’est certe une histoire d’amour entre un homme et une femme mais c’est également une histoire de coeur entre cet homme et ces enfants. J’ai adoré les enfants, leurs caractères, leurs remarques. Les réflexions qui fusent dans la tête de Jack, sa logique d’homme ayant réussi face aux dilemnes des enfants est drôle. Chelsea pour sa part est une femme qui est attendrissante par tout l’amour qu’elle prodigue aux enfants tout en ayant une force de caractère pour s’imposer face aux enfants et à Jack.

Vous avez compris que je vous recommande +++ ce livre si vous voulez un très bon moment de lecture doudou.

Le préquel, tome 3,5 est la suite de ce tome et je l’ai beaucoup aimé également. Je vous le recommande chaudement.

 

Publicités

Parution de mon livre

Tout d’abord, je vous souhaite une belle et heureuse année, qu’elle vous apporte tout ce que vous désirez et vous préserve des aléas de la vie.

J’avais mis en pause mon blog pour un projet d’écriture. J’ai osé envoyer ce projet aux éditions harlequin et il leur a plu. Mon livre va donc paraître le 08 février en ebook dans la collection HQN.

J’avoue que quand j’ai commencé à écrire, je ne croyais pas que j’arriverais à aller au bout de mon projet.

Mais je suis plus que ravie de tout ce travail et j’espère que ce livre plaira aux lectrices.

hqn_justesemaine_1couv

 

Voici la présentation editeur :

Quand sa meilleure amie doit partir en voyage d’affaires, Charlotte accepte de garder ses deux enfants pendant ses vacances. Elle se retrouve à jouer les baby-sitters avec le frère de son amie, découvre qu’elle est attirée par lui et que c’est réciproque.

 

Voici pour mon début d’année qui commence magnifiquement !!!!

 

Moi par mois : y en a marre du froid.

Mais c’était quand même un super mois, ce mois de Février.

Premier entretien avec la maîtresse de Piou-Piou / fierté et levée d’angoisse/  l’oeuf du dragon = bain à paillettes = moi heureuse/ année 2013 déclarée festive et rose à paillettes / avoir hâte d’aller acheter des vêtements de la collection printemps-été/ aller chercher un colis / rentrer sans le colis mais avec deux bouteilles de vin/ acheter un journal intime après avoir lu la suite d’Evy / acheter un rouge à lèvres rose à paillettes trooooopppp beau !!!! / recevoir un colis Lush au nom de son mari / se rendre compte qu’il s’est organisé pour fêter la Saint Valentin pour la première fois en dix ans / avoir l’air bête car moi, j’ai laissé tomber la Saint Valentin cette année / Piou-Piou qui éteint la bouquinette en me disant « tu joue ou quoi ? » / avoir honte de s’être fait choppé par son fils en grande concentration sur une romance/ une saint Valentin du tonnerre /  une petite robe noire trop jolie /  « S’épanouir » ou comment tout les soirs je teste la méthode des « trois choses positives » / un dîner entre filles qui donnent la pêche / un petit tour à la ménagerie du jardin des Plantes avec les enfants et se dire qu’être parisienne est un vrai bonheur / « c’est joli un singe ! Moi, je veux plein plein plein de photos » / se dire que décidément les goûts et les couleurs, ça se commande pas/ avoir un fou rire en regardant mon fils et son ami décider de poursuivre les joggeurs et revenir dépiter/  » c’est trop dur maman ! » / Ecouter une valse de Strauss jouée par l’orchestre de la garde républicaine avec Piou Piou sur les genoux et pleurer tellement c’est beau/ avoir une réunion au sommet de mamans maternantes et manger des crêpes du tonnerre/ un anniversaire de petite fille et se rendre compte que les princesses peuvent être violentes/ Admirer mon Piou Piou dragon pacifiste contre ces princesses armées/ aller en formation et expliquer les problématiques de dortoir de bébé à des hommes travaillant dans l’informatique et à l’environnement / découvrir sur son pas de porte, une amie si chère à notre coeur et en pleurer de joie/ se dire que la Réunion, c’est vraiment trop loin/ se dire qu’il y a pas le choix, il va falloir que j’arrive à remonter dans un avion / penser à demander une prescription au médecin car quand on a des amies à  Abu Dhabi et à La Réunion, il faut ce qu’il faut/ Clotûrer les dernières heures de février par un …. (censuré) /

moi-aprc3a8s-mois-au-milieu-des-livres

400 ème article !!!!!!

Et ça a changé de tout au tout.

J’ai commencé ce blog avec des articles sur les lectures qui me passionnaient il y a un peu plus de deux ans. A l’époque, je lisais surtout des romans américains, de la littérature jeunesse et j’essayais de me tenir à des challenges qui m’ont fait découvrir des horizons différents (vive Whoopsy daisy pour toute ces découvertes).

Et puis, il y a un an et demi, ma vie d’infirmière travaillant aux urgences s’est arrêtée et depuis ce moment, je n’ai pas été capable de relire un livre pouvant me « heurter » ou m’interpeller de manière intime. Comme si j’avais fait le plein des misères humaines, j’avais tout donné et que je voulais me protéger. J’avais déjà mis les pieds dans l’époque victorienne avec Whoopsy et le plongeon a eu lieu dans l’univers de la romance historique. Quel bonheur ! Quelle bouffée d’oxygène et magnifique endroit pour rêver et se ressourcer. J’ai agrandis mon intérêt pour la romance à la romance contemporaine avec de jolies découvertes mais je reste une fervente des romances victoriennes.
Mes lectures de romance m’ont apporté du repos, du bonheur, des moments de fous rire (quand je me suis mise en tête de découvrir LE harlequin collection Azur non ridicule -pas trouvé d’ailleurs), des satisfactions – quand j’ai contaminé des amies au grand dam de leurs maris, une fierté de proclamer haut et fort que je ne lisais plus que des romans d’amour qui se finissaient bien (quel horreur ! Il faut un quota de catastrophe dans notre vie quotidienne).

Avec ma nouvelle vie professionnelle, je suis heureuse de pouvoir m’occuper d’enfants et encore plus de les voir dévorer des livres matériellement au début et des yeux ensuite. C’est pour cela que j’ai envie d’être assidue aux lectures piou piouesque du mercredi.

Je peux dire désormais que comme les résolutions du nouvel an que j’ai laissé tomber il y a plusieurs années, j’arrêterai de vouloir m’astreindre aux challenges.
Que le partage de mes lectures restent tout simplement un plaisir (qui m’est indispensable) sans obligations, sans statistiques et uniquement avec le bonheur de pouvoir échanger.

Sur ce, je ne peux pas prédire en quoi vont évoluer mes lectures (des vampires ont fait une apparition récemment mais je ne pense pas que ce sera quelque chose qui se pérennisera) mais ce dont je suis sûre c’est de mon amour pour les livres !!!!!
Merci à tout ceux qui passent par là et tout ceux qui font partager leur amour des livres !!!!

Nouvelles express

Alors j’ai eu une rentrée solitaire et donc beaucoup beaucoup de choses à gérer, des soucis familiaux et donc forcément j’ai eu une quantité de petits bobos. J’ai boulotté des livres d’amour à tour de bras mais je n’ai ni fait de chroniques ni de listes. Bref, c’est une cata.
Mais ça y est, je sens que je vais remettre le pied à l’étrier et que tout va redémarrer. Je m’excuse pour les blogs que j’allais lire et que j’ai mis entre parenthèse. Je reviens doucement mais sûrement.
A bientôt donc…

Je vous présente Dudule- la bouquinette

 

Voici ma nouvelle acquisition en prévision des vacances (oui, pour les vacances, je suis toujours organisée pour mes lectures 😉 ) .

Alors pourquoi un ebook ?

– J’ai presque plus de place dans ma bibliothèque dédiée aux lectures romanesques (et là, c’est grave car il y a pas moyen de trouver de la place ailleurs)
– Si j’ai plus de place pour les vrais livres, je vais être obligée d’arrêter les romances, et là, ce n’est pas possible.
– Lire ma collection d’harlequin sur mon mac, ça tue les yeux et en plus, l’homme n’est pas content que je le prive de l’ordinateur.
– Je me suis remise à lire en VO (j’avais eu ma période Stéphanie Plum à un moment). Et acheter les romances en VO puis en VF, ce n’est pas possible pour le stockage (cf problème de bibliothèque).

 

Après plus d’une semaine de cohabitation, le bilan :

– Jamais je n’ai perdu ma bouquinette, chose qui arrive fréquemment avec mes livres papiers. Et là, la fameuse question « il est où mon livre, tu sais le livre avec une nana en couverture ? « . Forcément, je n’avais jamais de réponse constructive vu qu’ils sont tous pareils pour un néophyte comme mon mari. Dudule étant tellement précieux qu’il est toujours rangé en hauteur (loin des mains jalouses de mon fils) et donc jamais perdu.

– Ta page, tu ne perds pas. Bah oui, une jolie petite main ne vient pas enlever le marque page de ton livre pour te dire  » t’as vu, il est beau le papier, hein maman ? ». Arggghhhh. Ta bouquinette ne perd pas la page, elle.

– Je suis une zappeuse. Je lis au moins deux livres en même temps tout en relisant des passages de livres que j’ai adoré. Alors forcément, Dudule est béni des dieux. Pensez vous, il en a 100 en stock, cette brave machine. Que de possibilité de zapping !

– Moins lourd que mes trois livres de sac à main, il est. Bah oui, il me faut le choix entre deux livres car je ne suis pas sûre que finalement j’aurai envie de lire le premier puis si jamais, j’ai fini celui qui me faisait envie, il faut bien en prévoir un troisième (j’assume le fait que je suis grave parfois).

– Les lectures en VO sont géniallissimes avec cette bêbêtte !!! Il n’y a qu’à appuyer sur le mot que je ne comprends pas, il me le traduit ! N’est ce pas le bonheur par rapport à la gymnastique qu’il faut faire avec le harrap’s et le fait que forcément, j’avais perdu la ligne voir la page où se trouvait le mot et pour finir, je fermais tout, énervée. Si jamais un jour, je finis par être un tant soit peu bilingue, je pense que Dudule y aura été pour une grande part.

– C’est le seul qui s’extasie que je lise 5 jours de suite entre 22 heures et minuit (bon, il a peut être tort mais bon, ça fait du bien d’avoir quelque chose qui me félicite de lire autant).

– Je peux stocker tout mes harlequins dessus (97 – la honte) et enfin me permettre de faire le ménage et balancer ceux qui sont vraiment trop nuls (mais je ferais quand même un article dessus – je réflechis au titre « combat de livres pourris – faisant pitié ? ». A voir…)

Mais, mais, mais

J’ai été ravie de recevoir des livres en papier dans ma boîte aux lettres. Je cherche toujours mes livres dans l’appartement. Bref, c’est un complément quoi…

Je pense que les deux se complètent très bien et en tout cas, je suis ravie  de mon investissement !