L’homme le plus sexy de Julie James

Quatrième de couverture :

Jeune avocate, Taylor Donovan doit accomplir une mission bien particulière : coacher un acteur qui, pour son prochain rôle, souhaite s’imprégner de l’ambiance des tribunaux. Mais pas n’importe quel acteur. Jason Andrews! Le plus grand acteur d’Hollywood, pourchassé par les paparazzi et harcelé par ses fans. D’emblée, la collaboration s’annonce délicate entre la juriste rigoriste et le comédien trop sûr de son charme. Taylor ne peut s’empêcher de banderiller cet ego surdimensionné… mais combien de temps résistera-t-elle à l’homme le plus sexy d’Hollywood?

Ma lecture :

Une histoire d’amour contemporaine, une !
J’ai déjà lu deux livres de cette auteure (ici et ici) que je trouve douée pour rendre crédible des histoires contemporaines (c’est loin d’être évident comme exercice). Le fond commun des histoires de cette auteure, c’est le milieu de la justice ( Julie James a fait des études de droit).
Prenez une avocate très motivée, une star de cinéma égocentrique (l’homme le plus sexy selon les journalistes) et essayer de les faire collaborer, vous avez une histoire explosive. Forcément, s’occuper du nombril d’une star n’est pas la priorité de Taylor.
L’histoire est bien rythmée, j’ai adoré l’héroïne qui a du répondant et de l’imagination, le héros est attendrissant et il y a des scènes qui m’ont fait éclater de rire.

Les héros sont beaux mais on l’oublie vite car ça fait plus partie du décor que des personnages en eux-mêmes (Julie James a le bon goût de pas résumer ses personnages a leur beauté- pas comme Johanna Lindsey- oui, j’ai une indigestion des personnages parfaits Maloryiens 😉 ).

Bref, une histoire très sympa et un très bon moment détente.

Ma note : 4/5

Tam-Tam en parle ici

tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Club des lectrices harlequin : Rencontre sulfureuse ; le choix du plaisir

Quatrième de  couverture :

Rencontre sulfureuse.
En apprenant qu’elle va devoir travailler pendant quinze jours comme femme de chambre au luxueux hôtel de Clearwater Springs, Rachel se doute qu’elle va devoir faire face à bien des difficultés, et qu’elle risque, à cette
occasion, de payer cher sa réputation de fille à papa. Mais elle ne s’attend pas à ce que le principal obstacle, loin de venir du travail en lui-même, émane du comportement de Marc Strauss, le directeur de l’hôtel. Un homme bien trop sexy, qui ne cache rien du mépris qu’il éprouve pour elle, mais rien non plus du
désir brut qu’elle semble lui inspirer…
Le choix du plaisir.
Si Mia avait su qu’elle risquait de tomber sur David Pearson, jamais elle ne se serait offert ce séjour sur une île de rêve. Car cette semaine de vacances était entre autres censée l’aider à ne plus penser à son beau collègue… voire à le lui faire oublier entre les bras d’un beau surfeur ! Sauf que, à l’évidence, David n’a pas du tout l’intention de se faire oublier : loin, très loin de l’homme réservé avec lequel elle travaille à New York, il lui fait miroiter des plaisirs à partager qui la font frissonner d’avance…

Ma lecture :

Ce livre aurait trouvé sa place dans les fameux « le premier Mardi, chez Stephie, c’est permis » mais collaboration avec Babelio et Harlequin oblige, je trouve mieux de parler de ma lecture dès que possible.

J’ai choisi ce mois-ci ce titre car c’était le livre dons les histoires me plaisaient le plus et comme je ne connaissais pas cette collection  « Passions extrêmes », j’ai fait ma curieuse.

Aussitôt reçu, aussitôt lu (c’est sur que ce livre arrivé gratuitement dans ma boîte aux lettres, tout beau, tout neuf, était plus attractif que les vieux livres de ma PAL…).

Parlons déjà de « Rencontre sulfureuse ».
Les héros sont en chaleur et c’est rien de dire que c’est une « rencontre sulfureuse ». C’est torride au possible et ils sont plutôt désinhibés. Comme des passages « hot » sans une histoire autour, ça a peu d’intérêt (voir pas du tout), parlons de celle-ci.
L’héroïne est une jeune femme de la jet-set qui doit accomplir une peine d’un mois en tant que femme de ménage dans un hôtel. Elle doit travailler dans l’hôtel de Marc, dixit « un adonis ». Elle, elle est la plus belle du monde (bah oui, rien de moins…). L’histoire est intéressante une fois qu’on a passé le moment où Rachel arrête d’être en chaleur et d’imaginer les diverses méthodes pour mettre « l’adonis » dans son lit. Surtout que ça doit vraiment être à cause de son physique car il n’est pas franchement sympathique.
L’auteure est arrivée à rendre intéressante Rachel et ses difficultés pour mener une vie dont elle serait l’actrice et non un pantin.
Il y a une vraie évolution des personnages, des intrigues et pas de passages mièvres.
Cette histoire est un habile mélange d’une histoire d’amour plausible, de scènes d’amour très hot mais non vulgaires et surtout l’apologie du bonheur=argent n’est pas présente !!!! (ce qui est très rare chez Harlequin).
Bref, un très bon Harlequin.

Le choix du plaisir

L’histoire est beaucoup moins torride que la quatrième couverture fait miroiter.
Le fait que le héros soit à un moment entreprenant puis après réservé, que l’héroïne se demande ce qui se passe à chaque fois, lasse.
Les personnages sont sympathiques et l’histoire se lit sans difficultés (il manquerait plus que ça 😉 ).
Une histoire qui s’oubliera vite.

Ma note harlequineste : 4/5

Petit laüs également sur le forum « d’histoires d’amour » par excellence « boulevard des passions ».

Cercle des Lectrices Harlequin

Rendez-vous sur Hellocoton !

Conflits, amour et préjudices de Julie James

Quatrième de couverture :

Payton Kendall, féministe convaincue, et J.D. Jameson, fils d’un juge de renom, sont radicalement différents et… rivaux. Avocats depuis huit ans dans le même cabinet à Chicago, ils vont être contraints de collaborer durant plusieurs semaines sur une importante affaire. Mais, lorsqu’ils apprennent que seulement l’un des deux sera promu à l’issue de cette mission, une véritable concurrence s’installe, et la guerre des sexes peut alors commencer !

Ma lecture :

Une histoire contemporaine pour changer de tout les livres de romance historique que je lis en ce moment.

Payton travaille dans un cabinet d’avocats et elle veut devenir associée. Elle est en concurrence avec JD, un autre avocat.

Ce livre raconte leurs embrouilles, leurs combats pour ce poste. Personnellement, je ne comprends pas leur acharnement à travailler autant (500 heures par mois) mais leur relation est drôle à lire, les personnages secondaires sont hilarants (la mère de Payton vaut son pesant de cacahuètes) et le passage sur Orgueils et préjugés est très drôle.

Un bon moment de détente.

Ma note : 3/5