sortie par temps de pluie à Paris

opéra Garnier

opéra Garnier

 

Je suis l’heureuse maman d’un petit garçon de 7 ans. Romain aime beaucoup cocooner et pour le faire sortir de l’appartement par temps de pluie, il faut se lever très tôt (et là, c’est moi qui ne suis pas).
Ayant eu de très bon retour d’une amie sur le concept des visites avec les guides du site « Paris enfants », nous avons tenté la visite de l’opéra Garnier.
Nous connaissions, mon mari et moi, l’opéra Garnier car j’avais eu la joie d’y aller voir un ballet. Autant dire que je n’avais pas beaucoup profité du décor ne m’y étant pas sentie très à l’aise (par contre, j’adore l’Opéra Bastille – mes racines prolétariennes sans doute, s’y sentent plus à l’aise).

Donc, nous voilà partis avec pour bagages, pour moi, la joie de dégainer mon appareil photo, la crainte que Romain au bout d’un quart d’heure nous dise « c’est quand que ça finit » et le grand optimisme de mon mari qui était persuadé d’avoir trouvé THE sortie culturelle qui sauvera notre week-end.

Et bien, c’était génial ! Notre guide était très prolixe, drôle, se mettait à la hauteur des enfants et a passionné aussi bien les petits que les grands. Nous avons appris plein de nouveaux mots, pleins d’anecdotes. Nous avons regardé fascinés les dorures, les allégories et les torchères (moins bête, je suis sortie) et mon fils, qui n’a pas beaucoup de patience, a tenu les deux heures sans râler, le premier à suivre le guide et à dessiner sur son petit guide.

Une totale réussite. Faut y mettre le prix (10 euros par personne pour la visite + 10 euros l’entrée au palais pour les adultes) mais ça vaut vraiment le coût si vous voulez faire une visite culturelle fort sympathique.

Je vous mets quelques photos (ne me demandez pas pourquoi je n’ai pas mis le flash, je ne sais pas. Mettons ça sur le dos du changement d’heure, j’étais fatiguée, j’ai du me croire au musée…).

 

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

opéra Garnier

 

Sortez vos mouchoirs, mesdames. C’est tellement beau ….

Pour mon retour sur le blog, voici un article que je n’avais pas publié alors que c’est un des meilleurs aventures et passion que j’ai pu lire (honte à moi ! )

Ne me demandez pas pourquoi ça s’appelle les amants de Londres alors que presque toute l’histoire à lieu dans des domaines en périphérie mais bon, ne nous arrêtons pas à des détails.

Ainsley (ça m’a embrouillé du début à la fin ce prénom – pour cause) a eu un accident avec son meilleur ami, Walfort. consécutivement à cet accident, Walfort est devenu paraplégique. Il fait culpabiliser Ainsley (il serait responsable de l’accident) et lui demande de faire un enfant à sa femme. Celle-ci n’est pas du tout d’accord car elle déteste Ainsley. Il est responsable de tout ce gachis et paraît, en plus, ne pas se sentir coupable. Elle finit par céder sous la pression de son mari et part un mois avec Ainsley. Il s’avère qu’Ainsley est un homme tendre et attentionné qui fait beaucoup d’effort pour essayer de se faire pardonner. Jayne est une jeune femme courageuse et dévouée qui rêve d’être mère et qui a vu sa vie s’effondrer consécutivement à une beuverie de son mari et de son ami. Elle se résout à suivre cet homme qu’elle déteste et elle se retrouve à vivre une parenthèse enchantée mais tellement culpabilisante.
Je ne vous raconterais pas la suite sinon ce serait spoiler mais sachez que l’histoire est loin d’être finie et qu’il va y avoir des rebondissements aussi bien au niveau des héros que des personnages secondaires. J’ai passé un très agréable moment avec ces héros qui sont émouvants et courageux.  J’ai eu presque les larmes aux yeux par moment et tempêté à d’autres (mais je ne dirai rien….).

Bref, si vous aimez les déchaînements de grands sentiments tout en délicatesse et rouspétez après les enfoi**s  l’injustice, ce livre est pour vous !

Ma note : 5/5 (mais je pense arrêter de noter car je trouve qu’il y a trop de 5/5 sur ce blog- je dois être trop indulgente).