un footballeur américain et un castor, ça donne…

Le dernier tome de la série des Chicago Stars… (ça fait mal de le dire).

Dean rencontre Blue en errant sur les routes. Blue est déguisée en castor pour faire la promotion d’une entreprise et veut rentrer étriper son ex. Dean n’ayant rien d’autre à faire et s’ennuyant décide de rester en compagnie de Blue et l’emmène avec lui voir sa nouvelle acquisition.
Ce livre m’a déçu. J’ai trouvé que Dean, le héros, était moins intéressant, son personnage moins approfondi que les autres héros de la série. Pourtant il était fort sympathique et assez drôle dans le tome 6 et c’était donc avec beaucoup de plaisir que je le retrouvais dans ce tome.
Blue, l’héroïne, est attendrissante et j’ai aimé son histoire mais ses échanges avec la vieille dame infecte du bourg étaient plus drôles qu’avec Dean. Je pense que les histoires secondaires ont pris trop de place sur l’histoire principale ce qui m’a déçue. De plus, on ne revoit pas les autres personnages de la série ce qui aurait pu être très sympathique. Bref, une lecture plaisante mais décevante par rapport aux autres tomes.

Ma note : 4/5 (parce que c’est une des meilleures séries de romances contemporaines)

Les Chicago Stars 6 : Parfaite pour toi de Susan Elizabeth Phillips

Quatrième de couverture :

Pour convaincre Heath Champion qu’elle est la meilleure conseillère matrimoniale de Chicago, Annabelle Granger décide d’employer les grands moyens. Car l’agent sportif que tout le monde surnomme  » le Python  » a décidé de convoler avec une femme qui sera le symbole de sa réussite. Peu importe qui, du moment qu’elle répond à ses critères de sélection. Annabelle promet de lui présenter des créatures étourdissantes – quitte à tricher un peu. Et le défilé commence. Mais Heath est exigeant. Très exigeant. Et il devient difficile pour Annabelle de satisfaire son séduisant client.

Ma lecture :

Ce que j’aime chez cette auteure, c’est que les héroïnes sont des femmes lambdas. Elles ont un physique qui paraît quelconque mais c’est leur personnalité et leur façon de voir la vie qui fait tout.

Annabelle Granger est une jeune femme qui a repris l’agence matrimoniale de sa grand-mère. Elle est vive, a déjà essayé plusieurs métiers et aimerait beaucoup réussir à faire tourner son agence matrimoniale. Sa famille aimerait qu’elle soit expert-comptable…
Molly, l’héroïne que j’ai adoré du tome 5, est une amie de la fac qui lui adresse comme client l’agent de son mari qui cherche une épouse. Heath a des critères bien précis : elle doit être classe, aimer le foot, venir d’une famille avec pedigree, etc.
Forcément, leur rencontre fait des étincelles car ayant tous les deux des caractères bien affirmés, rien n’est évident.

J’ai adoré les deux héros. Annabelle est une héroïne qui pourrait être nous ou une copine, qui est pétillante, qui a ses faiblesses et ses blessures et qui a un solide sens de l’humour.
Heath est un personnage qui est difficile à cerner au début car il paraît tellement psychorigide qu’il en est pas sympathique. Au fur et à mesure, on découvre son histoire et le pourquoi de son attitude.
On retrouve les personnages des tome 1 et 5 pour notre plus grand plaisir et on découvre que Pippi (la fille de Kevin et Molly) en promet de belles. Le dernier chapitre m’a beaucoup amusé.
J’ai beaucoup aimé la narration des différentes rencontres, l’évolution de la relation entre Annabelle et Heath et la seconde histoire d’amour est également agréable à lire.
De plus, on découvre le métier d’agent de sportif et c’est une autre facette du football américain qui nous est montré.

Comme d’habitude, c’est une histoire pleine d’humour avec des personnages très sympathiques et drôles.

Je vous recommande chaudement cette lecture.

Ma note : 5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les Chicago Stars, tome 5 : folle de toi de Susan Elizabeth Phillips

Quatrième de couverture :

Kevin Tucker mène une vie de patachon qui nuit à sa carrière sportive. Le président de son club décide de le mettre au vert et lui donne les clés de son chalet du Wisconsin… sans savoir que sa belle-soeur Molly a décidé d’y passer quelques jours. La rencontre est explosive. Molly, qui a toujours eu un faible pour le célèbre quarterback, en profite pour sauter dans son lit. Au matin, Kevin est furieux contre celle qu’il considère comme une fille à papa intello et snob. Pas du tout son genre ! Hélas, le destin farceur a décidé de lier leurs vies. Et contre toute attente, dans la joie et dans la peine, ils découvriront qu’ils ont besoin l’un de l’autre…

Ma lecture :

Molly, l’héroïne , est la petite peste que nous avons rencontré dans le tome 1. La petite soeur de Phoebe Calebow, la propriétaire des Chicago Stars.
Molly a dans ce roman, 27 ans, est amoureuse de Kevin Tucker, le quaterback vedette de l’équipe (nous l’avons rencontré dans le tome 3 et je l’avais trouvé trop mignon entre nous soit dit 😉 ).
Molly a, des fois, dans sa vie bien sous tout les rapports, des pétages de plomb. Généralement ils s’annoncent par une modification capillaire. Comme elle sent le pétage de plombs arriver et qu’elle s’est colorée les cheveux en rouge, elle préfère aller dans la maison familiale au bord de la mer. Elle pense qu’elle sera mieux pour écrire les livres pour enfants dont elle est l’auteure.
Kevin y est ! Il s’est fait « punir » par Dan, le mari de Phoebe car il a trop de conduites à risque (parapente, circuit F1, etc.).

Alors pour résumer tout le plaisir qu’est ce livre :

– Kevin ne se souvient plus du prénom de Molly (dois-je vous rappeler qu’elle est amoureuse de lui ?).
– Elle lui dit s’appeler Daphné (bien entendu après l’avoir plaqué par terre avec une prise de karaté).
– Il la trouve pas super bien foutue et trop intello.
– Elle n’arrête pas de le charrier avec ses conquêtes qui ne parlent pas anglais.
Et ce n’est que le début !

Tout le long, j’ai savouré les coups de folies de Molly, jeune femme qui paraît si sage mais qui a un grain  (voir même un gros caillou).

J’ai adoré Kevin qui est complètement débordé, qui la rabroue, lui répond du tac au tac.

On retrouve Phoebe et Cal douze ans plus tard que le premier tome, donc c’est rigolo de les retrouver surtout que leurs enfants valent leur pesant de cacahuètes (la partie de base-ball est un grand moment).
Je recommande ce livre pour Molly. Ce que j’ai pu rire de ses réparties et de ses inventions.
C’est un de mes personnages préférées à ce jour.

Ma note : 5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les Chicago Stars 3 : Celui que j’ai choisi de Susan Elizabeth Phillips

Quatrième de couverture :

Docteur en physique, célibataire, Jane Darlington a décidé de faire un enfant. Seule. Elle cherche donc un géniteur doté d’excellentes qualités physiques, mais pas trop intelligent afin de contrebalancer son propre QI, les enfants surdoués sont malheureux, elle le sait d’expérience. Le candidat idéal ? La star de l’équipe des Chicago Stars, Cal Bonner, bien sûr ! Pour l’approcher, Jane va se faire passer pour une call-girl de luxe. Mais son plan, qu’elle pensait sans faille, se retourne contre elle lorsque Cal va comprendre qu’elle s’est jouée de lui…
Ma lecture :
J’ai adoré ce livre.
Jane Darlington est personnage attachant, profondément humain et j’ai adoré son caractère. L’histoire est très bien trouvée tout de même. Jane est super intelligente. Elle se fait plaquer par son mec qui a préféré sa secrétaire à Jane et celle-ci décide d’avoir quand même un bébé. Comme elle ne veut pas que son bébé soit également un surdoué, elle décide de trouver un géniteur intellectuellement « limité ». Rien de mieux qu’un footballeur non ?
Et là, voilà le héros qui arrive. Cal est magnifique en homme complètement dépassé par cette femme bizarre.
Leur relation est belle, tendre, pleine d’humour et il y a beaucoup de passages drôles. Leurs joutes verbales sont irrésistibles et ils sont secondés de personnages secondaires qui valent le détour également.
C’est vraiment un bon roman (je l’ai déjà lu deux fois) qui tient vraiment en haleine.
Je le recommande chaudement !
Ma note : 5/5
Et ils sont d’accord avec moi sur Babelio 😉
Critiques et infos sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une étoile en plein coeur, les Chicago Stars n°2 de Susan Elizabeth Phillips

Quatrième de couverture :

Avec son physique de star, Bobby Tom Denton, ex-footballeur adulé des foules, s’est vu offrir le rôle-titre d’un film d’action. Mais, ce chien fou a du mal à se plier à la stricte discipline d’un studio hollywoodien. C’est pourquoi on lui envoie Gracie Snow, une assistante de production censée le chaperonner et l’accompagner jusqu’à Telarosa, sa ville natale, où doit se dérouler le tournage. Drôle de cerbère que cette vieille fille guindée, sans allure, qui détonne dans ce milieu de bimbos en bikini dont s’entoure le héros ! Mais avec les vilains petits canards, on a toujours des surprises…

Ma lecture :

Après la super lecture qu’avait été le tome 1 des Chicago Stars, je me suis ruée sur les tomes suivants.

Bobby Tom Denton est un personnage haut en couleur qui a décidé qu’il ferait ce que bon lui semblera et quand ça lui plaira. Mais les studios lui ont collé comme « surveillante » une jeune femme, Gracie, qui est très têtue et déterminée à garder son travail. Gracie est une jeune femme attachante, courageuse, drôle et les dialogues sont savoureux.

J’ai beaucoup aimé la description du sud des Etats Unis, la mentalité des petites villes. On croise dans ce livre des personnages haut en couleur et les personnages principaux sont attachants. Il a des scènes drôles et c’est une très jolie histoire, loin d’être mièvre.

Un très agréable moment de lecture. C’est un livre dont je relis des passages volontiers. C’est une très bonne série.

Ma note : 5/5

Nulle autre que toi de Susan Elizabeth Phillips

Quatrième de couverture :

« Vous n’aimez pas le football, mademoiselle Somerville ? C’est bien dommage, car votre père vous a légué son équipe ». Phoebe n’en revient pas. Elle, patronne des Chicago Stars ! Avec pour mission de gagner le prochain championnat, si elle veut toucher sa part d’héritage ! Ultime pied-de-nez de son père qui l’a toujours méprisée. Ce défi, Phoebe entend bien le relever, même si elle doit s’imposer à ces gaillards machos, à commencer par leur entraîneur, Dan Calebow. Le plus teigneux de tous.

Ma lecture :

J’ai adoré !!!! Ce livre est super moment de détente.

L’histoire est drôle et émouvante. Phoebe passe pour une poupée Barbie (et c’est son choix d’ailleurs)  et en joue pour avoir ce qu’elle veut. A la mort de son père avec qui elle n’avait pas de bonnes relations, elle se retrouve avec le club de foot sur les bras et un entraîneur désagréable à gérer.

Ce livre cache des des histoires tristes, des personnages forts et digne de tendresse et d’admiration. Il y a des passages hilarants (rien que le début du livre m’a fait éclaté de rire), des anecdotes sur le football, des personnages très attachants et de nombreuses histoires.

Un super livre !

Ma note : 5/5

Brèves de football de Renaud Dély

Quatrième de couverture :

Les joueurs de foot ne se contentent pas de jongler avec le ballon, ils jonglent aussi avec les mots, malaxent la syntaxe, pétrissent la langue, jouent avec les phrases, maltraitent la grammaire. Du vestiaire au plateau de télévision, du comptoir de bistrot au canapé du salon, les stars du ballon rond, les entraîneurs, les commentateurs et les spécialistes autoproclamés du football multiplient les aphorismes et les mots d’esprit. Passionné par ce sport, Renaud Dély propose ici une anthologie réjouissante de ces brèves étonnantes, drolatiques ou absurdes.

Pourquoi ce livre ?

Car il était proposé en partenariat par Blog O Book et qu’ayant un conjoint footeux, j’espérai améliorer mes connaissances (désastreuses) du foot.

Ma lecture :

Je m’attendais à un livre narrant les niaiseries de footballeurs.

Sur chaque page de ce livre, un phrase d’un joueur, entraîneur, chanteur, enfin toutes personnes ayant parlées du foot  est citée. L’auteur du livre la commente.

C’est assez drôle car l’auteur fait des remarques pertinentes et a le sens de l’ironie.

Ce sont des phrases philosophiques parfois, stratégiques, descriptives, il y en a pour tout les goûts !

Ce livre m’a fait sourire et m’a fait passé un bon moment.

La lecture de l’homme (footeux , je le rappelle) :

Beaucoup de phrases de déjà connues par les spectateurs des émissions de foot. Il lui a semblé que tout les commentaires de l’auteur n’était pas très juste (dans le sens « méchant » là où ça n’aurait pas été choquant qu’il soit moins dur).

extraits :

« Cantona m’a dit un jour, alors que lui annonçait qu’il était remplaçant : « on ne met pas Canto sur le banc ! ». Je lui ai répondu : « Prends une chaise et assieds-toi à côté alors ! ». Raymond Goethals.

« L’ennui c’est que nous négligeons le football au profit de l’éducation » Julius Marks, dit Groucho Marx.

Ma note : 3/5

Un immense merci à et aux éditions FB