On peut être un homme sexy avec des nattes

dans les romances… sinon c’est beaucoup plus difficile (et pis y a pas de photos – faut croire ce que dis l’auteure).

Donc cet homme natté est le laird d’un clan de Highlanders ayant eu de graves déboires, 8 ans avant. Il est décidé à se venger de l’homme qui a provoqué ces catastrophes.
Cet homme, Duncan Cameron veut à tout prix trouver l’héritière d’un territoire, l’épouser et lui faire un enfant pour pouvoir posséder les terres et la fortune qui va avec. Ses soldats trouvent Mairin Stuart dans un couvent et en chemin elle protège Crispen, petit garçon perdu et fils de Ewan McCabe (l’homme sexy à la coiffure époustouflante). Elle réussit à s’enfuir et se retrouve soupçonner d’être du côté des méchants quand Crispen retrouve sa famille.
Je ne suis pas fan des récits d’Highlanders car je trouve ça souvent très violent (oui, moi, j’aime bien l’époque victorienne où l’on risque seulement de se couper légèrement la main avec un coupe-papier ou piquer par une abeille – ahhhh Colin, ahhh Antony !!!). De plus, les highlanders sont difficiles à suivre avec leurs histoires de clan et de complot, etc.
Mais pas ce livre ! L’histoire est claire, il n’y a que trois frères avec des caractères et une histoire bien définie (donc on peut se dire que la suite sera extrêmement sympathique à lire également).
Donc, Ewan se retrouve face à ce petit bout de femme têtue, qui tremble de peur mais qui ne baisse pas les yeux, qui manque de tomber dans les pommes tellement elle a été maltraitée par l’affreux méchant, et il ne sait pas quoi en faire ni en penser. Il n’a pas d’autre choix que de la garder car son fils est collé à elle comme une moule à un rocher et il doit la surveiller car elle a tendance à faire des choix non judicieux. Pour résumé, elle met le bazar.
Je l’adore cette héroïne. Elle est jolie (mais c’est pas vraiment sur), elle est généreuse, sanguinaire (faut voir ce qu’elle veut faire subir aux traîtres), elle dit à haute voix ce qu’elle pense et est persuadée de savoir ce que doit être l’amour (passages à ne pas manquer quand elle explique à Ewan comment l’embrasser entre autres).
Ewan est un vrai mec, équitable avec son peuple, n’hésitant pas à remettre Mairin à sa place combien même ça ne lui plaît pas.

Ca a été un vrai bon moment de lecture avec des personnages principaux attachants et des personnages secondaires bien campés.

Je vous le recommande !

Ma note : 5/5

Ce livre rentre dans le challenge Petit Bac 2013 dans la catégorie Objet : Bah oui, on est dans le LIT du highlander ! C’est y pas un beau challenge romanesque ça !

80010040_p

Publicités

Qui veut d’un héros charmeur, beau gosse … un mâle, un vrai

Quatrième de couverture :

Réputé pour son habileté à manier l’épée et à briser les cœurs, Alex MacDonald a fait le serment de ne jamais se marier. Pourtant son chef de clan lui demande le sacrifice ultime – épouser Glynis MacNeil, la fille d’un allié. Il fait alors la connaissance de la jeune femme, une rare beauté, connue dans tous les Highlands pour son caractère rebelle. Échaudée par les infidélités de son précédent mari, Glynis refuse de se laisser amadouer par un autre coureur de jupons. Mais Alex n’est pas n’importe quel séducteur…

Ma lecture :

J’avais adoré le premier tome de cette série et j’avais hâte de retrouver ces quatre amis. Dans ce tome, c’est Alex qui est le héros. Alex, le beau gosse, le charmeur qui a plus de femmes à ses pieds qu’il lui en faut et qui rencontre comme seul problème le fait de vouloir les quitter sans que ça fasse des histoires. Son cousin, Duncan, l’envoie chez les MacNeil pour essayer de savoir ce qui se passe chez les rebelles.
Il rencontre la fille aînée de MacNeil, Glynis qui est fermement décidée à ne pas se remarier. Tout les moyens sont bons pour y échapper. Elle demande à Alex de s’enfuir avec lui à Edimbourg. Alex est contre les mariages mais non contre les rapprochements en dehors de ces liens et les aventures partagées lors de ce périple va l’aider.
L’histoire est trépidante. Des événements surviennent fréquemment mais sans que cela soit compliqué à suivre (les histoires de clan sont parfois tellement complexes qu’il faudrait prendre des notes pour s’y retrouver).
J’ai adoré Alex. Il a tout pour lui, charmeur, plein d’humour, courageux, tendre. Glynis est une jeune femme très courageuse, une battante que j’ai beaucoup appréciée également.

J’ai lu ce livre en 24 heures et je ne l’ai pas lâché.

Je vous le recommande.

Ma note : 5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le clan Campbell : a la conquête de mon ennemi de Monica Mc Carthy

Quatrième de couverture :

Capitaine de la garde du comte d’Argyll, Jamie Campbell, l’homme le plus redouté d’Ecosse, est sur la trace de hors-la-loi
qu’il suspecte d’être cachés par messire Lamont, maître d’Ascog Castle. Une fois sur place, Jamie prétend vouloir
épouser la fille de ce dernier, afin d’apaiser les relations entre leurs deux clans ennemis. « Soit », répond Lamont. Toutefois, il
ne contraindra pas Caitrina. Jamie doit d’abord obtenir son consentement. « Je préfère épouser un crapaud ! » réplique
aussitôt l’effrontée. L’amadouer s’annonce compliqué, d’autant que Jamie a des méthodes plutôt expéditives pour faire sa
cour…

Ma lecture :

Je me suis plongée dans cette série consécutivement à ma première découverte des highlanders avec « le gardien ».  Celui-ci par contre, m’a beaucoup moins plu.
L’héroïne est horripilante. Vous savez le genre de petite fille gâtée qui ne regarde pas ce qui se passe autour pour pouvoir décider seulement de ce qui l’arrange. L’héroïne est une jeune femme capricieuse et même pas douée d’humour.
Catherine va apprendre bien douloureusement que sa vie n’est pas que du coton et là, seulement, elle daignera se tourner vers le héros.
Lui, il m’a fait à moitié pitié. Il est droit, se bat pour la justice et s’entiche de Catherine qui le fait bien tourner en bourrique. Il est surnommé « l’exécuteur » (c’est pas lui que vous allez trouver choupi trognon).

J’ai quand même apprécié  cette lecture. L’histoire est prenante, pleine de rebondissements et j’ai adoré le contexte historique.
Ce fut un bon moment de lecture (à petite dose car l’héroïne est vraiment horripilante).

Ma note : 3/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le retour des Highlanders tome 1 : le gardien de Margaret Mallory

Résumé :

Après cinq ans passés à se battre sur le continent, Ian MacDonald revient sur son île natale de Skye, où il trouve son clan en péril. Bien décidé à réparer ses erreurs de jeunesse, il doit déjouer les manigances d’un adversaire sans scrupules, et faire face à Sìleas, l’épouse qu’il a délaissée pour partir au combat. Une surprise attend Ian : la gamine maigrichonne qui le suivait partout comme son ombre et qu’il a dû épouser à la suite d’un malentendu, est devenue une jeune femme aussi ravissante que farouche.

Ma lecture :

Je ne suis pas fan du tout des romances historiques autre que Régence. Moi, les highlanders ne me font pas rêver, ni leur kilt. Je trouve que c’est sanguinaire et que vu leur espérance de vie, je ne suis pas sûre que ça vaille la peine de raconter leurs histoires.

Mais ça, c’était avant.
Avant « le gardien ».

J’ai adoré !!!!
Déjà le prologue donne envie de lire toute la série.
Quatre amis vont voir la sorcière du clan pour connaître leur avenirs. Ce sont des enfants, ils sont tout fou et prennent qu’à moitié au sérieux ce que leur a prédit la guérisseuse.
Ian a pour jeune amie, Siléas, une jeune fille maigrichonne qui le suit partout. Il se retrouve à devoir l’épouser car elle s’est enfuie du château de son beau-père et a dormi dehors avec Ian. Il ne s’est rien passé mais il doit quand même l’épouser. Ian est furieux de se retrouver piégée avec Siléas, jeune fille pas attirante avec ses cheveux oranges. De dépit, il part en France sans consommer son mariage. 
Il finit par revenir, et là, le sac d’os est devenue une magnifique jeune femme  qu’il a bien envie d’emmener dans son lit.  Siléas, par contre, n’est pas du tout d’accord avec le revirement d’intérêt d’Ian et lui fait savoir à coup de poêle.
Cette histoire est trépidante car outre l’histoire d’amour, il y a la lutte entre les clans, les histoires de famille, les manigances.
Ian est un héros que j’ai beaucoup apprécié. Il est marrant de part son côté maladroit et complètement optus sur la psychologie féminine.
L’amitié entre les quatre hommes est accrocheuse et j’ai hâte de lire les histoires des trois autres.

Un excellent moment de lecture.

Ma note : 5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !