501ème article ! The deal d’Elle Kennedy

the deal

 

 

Lecture propulsée par les princesses et Cess.

« You know what I think ?
– Woman aren’t supposed to think, Wellsy. That’s why your brains are smaller. Science proves it ».

Garrett est le capitaine de l’équipe de hockey. Il a une mauvaise note à son examen sur la morale et l’éthique, ce qui compromet son avenir à l’université. C’est une catastrophe, il faut qu’il réussisse l’examen de rattrapage. En sortant de la salle, il se rend compte qu’une petite nana, dont il ne se souvient pas du nom a eu un A ! Elle a eu cette note alors que plus de la moitié de l’amphithéatre a eu une mauvaise note.
Sur de son charme, il l’accoste pour qu’elle veuille bien devenir son professeur particulier et se fait remettre à sa place comme ça ne lui est jamais encore arrivé !
Hannah est une jeune femme très très forte. Elle a été violée à 15 ans lors d’une soirée, a suivi une thérapie pendant trois ans, est très réservée et a un big coup de coeur pour un joueur de l’équipe de foot. Garrett, elle s’en fout. Pour elle, c’est une belle gueule qui culbute des nanas à tout va et qui est pédant.
Il va l’apater en lui faisant miroiter qu’il n’y a pas meilleur moyen d’attirer son Justin, qu’en lui donnant envie. Et pour ça, elle a besoin de lui.
Là, où l’histoire est super, c’est que c’est avant tout une histoire d’amitié. Une complicité va s’instaurer et leurs dialogues sont drôles. Hannah se moque de l’égo de Garrett est celui-ci trouve ça drôle de se faire rembarrer. Hannah va montrer de plus en plus sa fragilité et Garrett va lui montrer comment il peut-être doux et prévenant. Il va laisser tomber le masque du jeune homme qui a une vie facile et s’ouvrir à Hannah.
C’est une très jolie histoire d’amour, de tendresse, de complicité et d’humour.
J’ai passé un très très bon moment de lecture combien même je n’ai pas compris toutes les expressions de la jeunesse américaine.

Je vous le recommande ++++

Ma note : 5/5

Publicités

Play de Kylie Scott et Rock

play de Kylie Scott

Moi, je ne suis pas une fan. Les groupes de rock ne m’ont jamais fait rêver et mon esprit plus que pragmatique associe la célébrité a un tas d’ennuis.
Donc, c’était pas gagné…
Mais j’avais trouvé cette piste de lecture dans ma sainte bible romanesque, chez Chi-Chi et Tam-Tam. Alors, qui irait remettre en cause ses saintes écritures ? Ni une, ni deux, la pondération étant partie depuis un bail, je me suis précipitée sur cette lecture et ai très peu dormi (oui, en ce moment, j’ai une tête de déterrée) et l’ai fini en 24h00.

Anne est une fille sympathique, trop gentille qui se retrouve dans les ennuis jusqu’au cou. Elle a dépanné sa coloc et amie et se retrouve toute seule avec un loyer à payer, une partie des meubles envolés et plus d’économies.
Autant dire que ça pourrait difficilement être pire.

Sa voisine l’emmène à une fête de leur ancienne voisine et nouvelle femme d’une rock star (tome 1).
Anne rencontre le batteur du groupe, Mal, qui décide de l’embaucher comme faisant fonction de petite copine.
Tout ceci paraît improbable (ça l’est d’ailleurs) et peut dissuader de lire l’histoire. Mais là où j’ai accroché c’est que Mal est un héros complètement atypique. Il est complètement barré. Il a une logique assez particulière et beaucoup d’humour.

J’ai adoré lire ses échanges avec Anne. On ne sait pas si il est sérieux et comme il est excessif, ça devient très drôle. J’en ai gardé des répliques devenues cultes. En parlant de lui, « merde ce corps a été  conçu pour faire baver d’envie les mortels » (et c’est une citation des moins bonnes).
C’est un personnage très attendrissant, on sent une fragilité qu’il cache, il est adorable, gentil, loufoque et tellement doux avec Anne  que j’ai été obligée de l’adorer.
Anne est une jeune femme courageuse, qui ose se lancer dans cette histoire malgré son passé et qui tempère Mal avec beaucoup de gentillesse et d’attention.
Mal est un héros dont je me souviendrais longtemps !
Une très bonne lecture !

Je vous déconseille de lire le tome 1 – rock -(oui, je suis allée le lire alors que j’avais lu des critiques pas terribles). L’histoire est complètement improbable (même si on aurait pu se dire qu’il était bourré et donc à haut potentiel de c****ries) et ils ne s’améliorent pas par la suite. J’ai laissé tomber la lecture au milieu (c’est dire le degré de nullité du livre – je lis même les romans azur de harlequin !!!! ). No comment…

PS : Finalement, dans un moment de désespoir – plus rien de tentant à lire – je l’ai terminé et ma foi, ça se lit. C’est complètement improbable mais ça se lit.

album dans ma ville, il y a

Comme vous pouvez le voir, ce livre est constitué de plein de petits volets faisant découvrir aux enfants l’intérieur des lieux constituant une ville. Il y a une page sur le commissariat, le supermarché, la banque, etc. Il est très très bien fait et mon fils l’adore. Dans la même collection, le livre sur le chantier est un must have pour les petits garçons (bah oui, j’ai beau essayé de lui faire lire d’autres choses que les chantiers et les chevaliers, on reste dans les classiques masculins).
Ces livres ont des clins d’oeil à l’adresse des adultes (si ils sont attentifs) et font de leur lecture des moments agréables à partager avec son enfant.

Ma note : 5/5

logoalbums2

Un album câlin

Il est mignon tout plein. C’est donc avec ma vision de maman que j’ai choisi cet album trop choupi trognon. Cette jolie demoiselle que nous voyons sur les images est laissée toute seule à la maison pour la première fois par ses parents. Elle se rend compte qu’elle ne peut pas avoir de câlins et donc cherche ce qui est doux et cocoonnant. Elle mets donc le bazar dans la maison. J’adore les dessins qui sont tout doux. L’histoire est mignonne et parlante.
Bref, j’aime beaucoup…. mon fils moins. Il trouve qu’elle a mis trop de bazar. Ce à quoi, je pense, les parents de la demoiselle sont en accord.

Ma note : 5/5

logoalbums2

Mais oui, je lis des albums. Je mets juste trop de temps pour en parler : axinamu

Que puis-je dire après vous avoir montré ces images. Piou Piou l’aime beaucoup. Il n’a pas réussi à trouver tout les animaux (mais ses parents non plus !). C’est un beau livre, très bien fait, qui joue sur des indices pour que l’on découvre à quel animal ils réfèrent. Il y a les peaux comme sur les photos, les empreintes de pas, une partie du corps, etc. Les animaux sont très bien représentés.

C’est un très beau livre que je recommanderai à partir de 4-5 ans (avant, ça me semble trop compliqué pour les enfants).

Ma note : 5/5

Ce livre est le premier du challenge d’Hérisson

logoalbums2

 

Fais pas cette tête ! de Nathalie Dieterle et Patricia Berreby

Quatrième de couverture :

Qui donc fait cette tête de matou tout minou, de cochon tout ronchon ?
C’est toi !
Ouvre le livre-masque et change de tête avec ces animaux rigolos.

Une nouvelle collection de livres animés, à lire autant qu’à jouer.

Traités avec humour, ces deux volumes publiés simultanément inaugurent une nouvelle collection de livres animés destinés aux tout-petits.

Des poignées, deux trous pour les yeux, et chaque livre se transforme, lorsqu’il est ouvert, en un masque pour jouer et dévoile des pop-up qui animent les visages des pages intérieures.
La lecture de Piou Piou :

Alors mon fils l’adore ! Et son meilleur ami également. C’est eux qui font peur aux autres personnes et non eux qui ont peur du loup et autres animaux.

Ils utilisent le livre comme des masques et s’amusent à nous faire peur. Des livres qui permettent donc qu’ils s’approprient complètement « l’outil » et qui devient un jeu à part entière. Un franc succès !

Ma note : 5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi Piou-piouesque : Pirate tétine de Jean-Charles Sarrazin

Quatrième de couverture :

C’est plus fort que lui : Lapinou le pirate ne peut plus se passer de sa maudite tétine. Papa et Maman commencent à en avoir ras-le-bol. Cette tétine ne fait faire que des bêtises à leur enfant : il ne les aide pas, il hurle, il ne pense qu’à jouer… Mais d’abord, est-ce qu’un pirate digne de ce nom suce encore sa totoche ? Il faudra une aventure mémorable, sa capture par un renard, papa lui aussi, pour que Lapinou accepte de lâcher sa tétine… Et encore ! Pas complètement…

Ma lecture et celle de mon fils :

Mon cher bambin est accro à sa tétine du haut de ses quatre ans. En fait, sa tototte est un doudou et donc c’est difficile de lui dire de s’en passer. Ce livre m’a donc beaucoup plu. Lapinou est un petit lapin qui aime jouer aux pirates et ne quitte pas sa tétine. Un jour que son papa en a marre de l’avoir dans les pattes, il essaye d’attraper et le bandana pirate et la tototte de son fils. Celui-ci s’enfuit et se fait attraper par un renard. Celui-ci est complètement débordé par son bébé qui pleure sans cesse et sa femme s’est absentée. Il essaye de donner le lapinou au bébé mais celui-ci l’informe que ce dont à besoin son bébé, ce n’est pas d’un lapinou (il est trop petit pour manger un lapin) mais d’une Tototte !!!!!

La fameuse tototte lui sauvera donc la vie.

J’ai trouvé que l’histoire était très bien trouvée (j’ai bien ri avec le renard débordé par les pleurs de son bébé) et j’ai aimé que le Lapinou qui est assez grand pour jouer aux pirates soit également assez petit pour avoir besoin d’une tétine. Bah oui, il est nécessaire de se séparer de certaines choses en grandissant mais il est également indispensable de pouvoir les retrouver pour se ressourcer.

Les dessins sont très sympas également.

Ma note : 5/5

tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !