La loterie de l’amour de Lisa Kleypas

Quatrième de couverture :

Dissimulé derrière une tenture, Derek Craven observe la salle de jeu où se presse une foule élégante. Cette idée de donner un bal masqué était fameuse : il y a encore plus de monde que d’habitude ! Chaque soir, son casino draine les joueurs les plus acharnés de Londres – et les plus fortunés… Mais chaque soir, c’est lui le véritable gagnant ! Né dans le ruisseau, élevé par des prostituées et des voleurs à la tire, il est à présent l’un des hommes les plus riches d’Angleterre. Et l’un des plus solitaires… Soudain son regard accroche une silhouette féminine vêtue de velours bleu nuit. Du visage dissimulé par un masque, il n’aperçoit qu’une bouche pulpeuse, dont le sourire dévoile des dents parfaites. La chevelure auburn met en valeur un teint de lait et cascade sur des épaules nues. Le décolleté audacieux permet d’apprécier une poitrine irrésistible… Lorsque l’inconnue s’approche de l’endroit où il se cache, Derek ne peut s’empêcher de tendre la main pour l’attirer vers lui…

Ma lecture :

A voir ça, c’st un de ses premiers livres à cette ancienne Miss Massachusetts.
Ce que j’aime particulièrement dans les livres de cette auteure, c’est que ses romans fonctionnent en « réseau ». Derk Carven est un personnage cité dans le tome 3 de la ronde des saisons par exemple. Si bien qu’à force de lire ces livres, on a l’impression de bien connaître tous les personnages, ce qui étoffe l’histoire.
Bref, pour revenir à ce livre, je dirai que c’est la quintessence du roman historique d’amour. Vous avez un héros ténébreux avec un passé lourd, une héroïne avec du caractère et bien décidée à ne pas être un ornement. Vous ajoutez à cela le milieu du jeu, des scènes d’amour osées, une histoire avec rebondissements et des personnages secondaires très attachants.
Bref, un super roman !

Ma note : 5/5

Article à ne pas manquer ici : in need of prince charming, i don’t think so… (je me sens moins seule après l’avoir lu 😉 )

tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

La peur d’aimer – la saga des Travis de Lisa Kleypas

Quatrième de couverture :

La famille, pour Ella Varner, c’est un père qui a disparu du paysage lorsqu’elle était enfant, une mère égocentrique qui collectionne les amants, et une soeur aussi belle que fragile. Voilà pourquoi, après ses études, Ella s’est installée loin d’elles, à Atlanta. Entre sa chronique dans un journal et Dane, son compagnon, militant écologiste, elle s’est construit une vie sans histoires. Jusqu’au jour où la famille se rappelle à son bon souvenir en la personne d’un nouveau-né : le fils de Tara, sa soeur. Celle-ci s’étant volatilisée, Ella se met en quête du père, qui pourrait bien être Jack Travis, séducteur impénitent et membre d’un clan richissime de rois du pétrole.

Ma lecture :

Par ce temps neigeux, je dégaine la panoplie livre-d’amour-avec-THE-héros.
C’est mon livre de littérature contemporaine, catégorie roman d’amour, préféré. Lisa Kleypas a écrit une saga, la famille Travis, donc c’est un des frères le héros dans ce tome.
Jack est le Héros de roman d’amour. Il est beau gosse, drôle, protecteur, charmeur, doué (à voir ça pour les affaires et pas que…) et s’assume. Il rencontre Ella, une jeune femme qui donne des conseils amoureux dans un journal. Elle cherche le géniteur de son neveu de trois semaines dont sa soeur lui a laissé la charge. Jack qui sort qu’avec des femmes sortant de « bimboland » est mouché par Ella qui a de la repartie et se planque derrière sa relation avec Dan (conjoint  pour la liberté dans le couple), Jack étant assez entreprenant.

J’ai beaucoup apprécié ce livre car déjà Jack est vraiment sympathique – non, j’assume : c’est le mec parfait et les réparties entre les deux sont vraiment drôles et bien trouvées. On ressent le trouble, la tendresse, l’affection qui lient les deux héros et cette amour maternelle que découvre Ella alors que vu son histoire familiale, elle avait de quoi être très effrayée.

Bon, bah, c’est simple : j’ai adoré 😉

Ma note : 5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

La ronde des saisons tome 4 : Scandale au Printemps de Lisa Kleypas

Quatrième de couverture :

Des quatre amies qui semblaient vouées à rester vieilles filles, Daisy Bowman est désormais la seule célibataire. Impatient de rentrer en Amérique où ses affaires l’appellent, son père lui lance un ultimatum : soit elle trouve dans l’urgence un riche époux, soit il la mariera à Matthew Swift, son associé. Daisy bondit. Quoi ? épouser ce Bostonien hautain et sans humour ? Plutôt convoler avec le premier venu, ce qu’elle ne se prive pas de dire au principal intéressé. Mais Matthew Swift se révèle infiniment plus troublant que dans son souvenir et Daisy, peu à peu, se laisse prendre au charme. Jusqu’au jour où il lui avoue qu’il ne pourra jamais l’épouser…

Ma lecture :

Ce tome raconte l’histoire d’amour de la dernière « laissée pour compte » des héroïnes de « la ronde des saisons », avant de toutes les retrouver dans le tome 5 « retrouvailles ».

Le personnage de Daisy m’a beaucoup plu car c’est une amoureuse des livres dotée d’un imagination débordante. Elle est petite avec un tempérament vif, j’ai très bien imaginée cette jeune fille.
Elle connait Matthew Swift depuis longtemps mais l’avait toujours  vu comme un jeune homme voulant plaire à son père ce qui le rendait indésirable d’office. Et voici que Matthew arrive, il est tendre, a de l’humour et semble être attiré par elle. Et là, vous me direz, tout va « bene », non ? Et bien non, ce serait beaucoup trop simple et nous n’aurions pas de motivation à lire 350 pages d’histoire sans complications (qui a dit qu’il n’y avait rien de plus ennuyeux que de voir des gens heureux ?).
Matthew a un secret….

Bon, j’avoue que ce qui m’a plu dans ce tome ce les sont les deux héros avec en arrière fond, les héroïnes des autres tomes, surtout Lillian et ses remarques toujours aussi franches.
Leur histoire est jolie, c’est un livre agréable à lire pour étoffer la série des personnages pour lesquels on a de la tendresse.

Ma note : 3/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les Hathaway tome 5 : l’amour l’après-midi de Lisa Kleypas

Quatrième de couverture :

Discrète et authentique, Beatrix Hathaway s’est toujours sentie plus à l’aise dans la nature que dans une salle de danse. Si elle a auparavant participé à la saison londonienne, sa beauté classique n’a pas enflammé les beaux partis de la capitale. Désabusée, la jeune femme s’est persuadée que jamais elle ne rencontrerait l’amour. Pourtant, la plus entêtée des soeurs Hathaway devra-t-elle consentir à épouser un homme ordinaire pour éviter le célibat ?

Ma lecture :

Etant une très grande fan des Hathaway, je craignais le dernier tome. Surtout que c’est l’histoire de Beatrix, la petite dernière, le personnage le plus atypique de cette famille et la plus attendrissante. Beatrix est la responsable des passages les plus drôles des tomes précédents avec toute sa ménagerie et ses excentricités. Donc gros challenge !

C’est mon tome préféré !!! Il est génialissime. J’aime que le début de l’histoire d’amour commence par une correspondance, j’aime le fait que ce soit un homme qui était imbu de lui-même avant, n’éprouvait aucun intérêt pour Béatrix qui se retrouve déstabilisé. J’ai adoré la complexité de leur relation, de la confiance à retrouver. J’ai adoré les scènes d’amour, qu’est-ce qu’elles sont belles !!!

Bref, j’ai adoré !

Ma note : 5/5

Un diable en hiver de Lisa Kleypas

Quatrième de couverture : 

Qui aurait cru qu’après ses amies Annabelle et Lillian, ce serait au tour de la timide et bégayante Evangeline Jenner de se trouver un mari ? Et quel mari ! Non content d’être un débauché notoire, un aristocrate plein de morgue, Sebastian, lord St. Vincent, vient de trahir son meilleur ami en tentant d’enlever sa riche fiancée… Et c’est pour échapper aux griffes de sa famille qu’Evangeline va signer un pacte avec ce diable d’homme : en échange de sa protection, Sebastian aura sa fortune, mais il n’aura ni son corps ni son coeur…

Ma lecture : 

J’ai adoré ce livre. L’héroïne, Evangéline, est une jeune fille qui fuit un mariage forcé. Elle va demander à un libertin de l’épouser. Evangeline est timide, bégayante, n’ayant pas confiance, qui est acculée à un choix extrême pour pouvoir se libérer d’un futur horrible. Lord Saint Vincent est un personnage antipathique, n’ayant pas de moral, égocentrique et intéressé. Leur histoire est passionnante. Evangéline ne lui demandera rien mais Saint Vincent va être touché par ce petit bout de femme décidée à se battre contre la fatalité.

Leur histoire est passionnante. J’ai aimé les péripéties, le rythme de l’histoire, le fait que Saint Vincent soir un personnage antipathique. Cela rend l’histoire passionnante avec un développement cohérent et non mièvre (il devient pas gentil par enchantement !).

Un de mes livres préférés ! 

 

 

 

 

 

Ma note : 5/5

 

Parfum d’automne de Lisa Kleypas

Quatrième de couverture :

 » Les laissées-pour-compte « , c’est ainsi que se définissent non sans ironie Lillian et Daisy Bowman, car, malgré leurs millions de dollars, elles n’ont pas réussi à trouver un mari durant la saison londonienne. Invitées chez le comte de Westcliff, qui souhaite faire affaire avec leur père, les deux jeunes Américaines sont bien obligées de revoir cet aristocrate hautain qui les prend pour des gamines mal élevées. Lillian n’ignore pas que Marcus de Westcliff la déteste tout particulièrement pour son audace et son insolence. Pourquoi, dans ce cas, lui vole-t-il un baiser dès le premier soir ? Aurait-il perdu la tête ? Veut-il rire à ses dépens ? Quoi qu’il en soit, Lillian est bien décidée à ne pas se laisser intimider par cet insupportable Anglais et ses airs de supériorité…

Ma lecture :

C’est le tome deux de la ronde des saisons. Comme le tome 1 est à 25 euros d’occasion, j’ai laissé tomber la lecture du premier tome.

Ah ! voilà une histoire délicieuse avec des personnages comme je les aime. Merci Lisa Kleypas de créer des personnages haut en couleur et inoubliables !

Cette histoire raconte la rencontre entre deux personnes ayant des caractères opposés et butés. Lilian est une jeune fille américaine qui est à la chasse au mari. Sauf que ses manières laissent à désirer. Elle est invitée à séjourner chez le comte de Wescliff qui est très pincé et froid. Leur rencontre va faire des étincelles surtout que le meilleur ami de Wescliff va mettre des tensions dans cette relation. J’ai adoré le caractère de Lilian, j’ai très bien imaginé Wescliff en train de regarder cette tornade. Leur relation est drôle et les personnages secondaires sont très intéressants également. L’histoire est dense, Lilian ne fait que des choses interdites par l’étiquette anglaise et la présence de ses amies, « laissées pour compte » dont on suit les aventures dans les autres tomes, ajoute dans la drôlerie des situations.

Un très bon moment de lecture.

Ma note : 5/5

Matin de noces – Les Hathaway tome 4 de Lisa Kleypas

Quatrième de couverture :

Leo devenu vicomte, les Hathaway ont engagé une gouvernante afin d’inculquer à ses soeurs les règles de la bienséance. C’est ainsi que Catherine Marks est entrée dans la famille. On aurait pu croire qu’elle adopterait une attitude humble et réservée, eh bien pas du tout! Marks, comme l’appelle Leo, est une forte tête qui n’hésite pas à lui rabattre son caquet. Elle ne ressemble en rien aux autres domestiques et, d’ailleurs, nul ne connaît son passé. Agacé, intrigué, puis séduit, Leo décide d’en apprendre un peu plus sur cette jolie frondeuse…

 

Ma lecture : 

Ah !!!! Dans cette saga, c’est enfin le tour de l’histoire entre Catherine Marks, la dame de compagnie de la fille cadette et Léo, le frère ainé. J’ai adoré !!!

Ce sont des personnages qui se cherchent des poux depuis le début, Léo a un humour pince sans rire et est débauché notoire.

De l’autre côté, Catherine avec son caractère austère, rigide et ses secrets donne un ton à cette histoire réjouissant.

Un très bon livre.

 

Ma note : 5/5

L’étreinte de l’aube : les Hathaway tome 2 de Lisa Kleypas

Quatrième de couverture :

Kev Merripen a aimé Winnifred Hathaway dès le jour où la famille de celle-ci l’a tiré des griffes la mort. Il n’était alors qu’un jeune garçon. Aujourd’hui, cet homme séduisant, aux origines mystérieuses, craint que les ombres de son passé ne détruisent la lumineuse Winnifred. Aussi refuse-t-il de céder à la tentation et laisse-t-il partir l’élue de son coeur. Pourtant, si la longue absence de Winnifred n’a pas émoussé son amour pour elle, le temps a rendu Kev plus dur et plus froid. D’autant qu’il sait que, pour la conquérir, il lui faudra affronter le dangereux secret qui scelle son destin. Traduite dans le monde entier, elle est l’un des plus grands auteurs de romance historique. L’étreinte de l’aube est le second volet de sa nouvelle saga Les Hathaway.

Ma lecture :

Génial !

J’ai adoré cette histoire d’amour, la description des sentiments des protagonistes, l’amour qu’ils se vouent, les péripéties qu’ils rencontrent.

Ce livre m’a tenu en haleine du début à la fin.

Il est plein d’humour, de sentiments, de tendresse, d’amour et d’aventures.

Trop trop bien….

Ma note : 5/5

Les ailes de la nuit : les Hathaway tome 1 de Lisa Kleypas

Quatrième de couverture :

Après une vive déception amoureuse, Amelia Hathaway n’espère plus se marier, d’autant qu’elle est devenue le pilier de toute sa famille. Le jour où elle vient récupérer son frère Léo dans les bas-fonds de Londres, elle rencontre Cam Rohan qui gère un club de jeu. Un homme déroutant et inclassable, ni gentleman ni canaille, qui transforme en or tout ce qu’il touche. Pour la première fois de sa vie, Amelia serait tentée de s’appuyer sur cette épaule solide, mais elle ne se fait pas d’illusions : pour Cam, l’appel de la liberté sera toujours plus fort que tout…

Ma lecture :

Comme j’avais beaucoup aimé le tome 3, forcément demi tour vitesse pour commencer par le début de la saga.

Et bien, ma première lecture a été décevante. Puis comme j’ai adoré cette saga, j’ai tout relu et là, j’ai adoré ce tome même plus que le troisième.
Amelia est une héroïne avec un caractère bien trempée qui se retrouve à diriger toute une maisonnée très déstabilisée par le nouveau titre de vicomte du frère aîné, par le décès de la fiancée de celui-ci qui le plonge dans le désespoir, par l’éducation requise pour l’entrée dans le monde de ses trois soeurs, etc.

Dans tout ce bouleversement, Amelia rencontre Cam, un bohémien dirigeant un club de jeux, et celui-ci va encore plus chambouler le monde d’Amelia. J’ai aimé le combat mené par Amelia pour ne jamais baisser les bras, la découverte de cette famille éclectique, l’humour des personnages, les situations cocasses parfois.

Ce livre donne le ton des autres tomes et j’ai beaucoup apprécié la plume de l’auteur.

Ma note : 5/5

La tentation d’un soir : Les Hathaways tome 3 de Lisa Kleypas

Quatrième de couverture :

Propulsée au sein de la haute société quand son frère est devenu vicomte, Poppy Hathaway est éprise de Michael Bayning, un jeune aristocrate qui la courtise en secret. Une lettre d’amour égarée la conduit à faire la connaissance du redoutable Harry Rutledge, propriétaire de l’hôtel du même nom. Un homme d’un toupet infernal qui ose lui voler un baiser qu’elle se surprend à lui rendre ! Un homme dangereux, au passé trouble, terriblement volontaire et qui, alors qu’elle se destine à un autre, va se révéler prêt à tout pour la posséder.

Ma lecture :

Depuis que j’ai arrêté de travailler, je me suis réfugiée que dans des histoires d’amour qui finissent bien. Comme si je rejetais en bloc tout ce qui faisait mon quotidien en tant qu’infirmière à l’hôpital (la maladie, la souffrance, la mort).

Autant dire que j’avais honte de lire des histoires à l’eau de rose, alors que toute l’année d’avant, j’avais lu que des romans sérieux. Mais j’ai décidé d’assumer le fait qu’il y a des phases où j’ai envie de voir la vie en rose et donc des livres me la montrant comme cela. 

Ce livre en fait partie ! 
Déjà la famille Hathaway vaut le détour du fait de son originalité et de son humour. Poppy, troisième fille de cette famille, vuet se marier avec Michael, un comte. Le problème est que Poppy n’est pas une « sang bleu », est intelligente (ce qui n’est pas le mieux au XIXème siècle quand on veut se marier) et tout cela risque de ne pas être toléré par son futur beau-père. De plus, sa rencontre avec le propriétaire de l’hotel va semer encore plus de confusion. J’ai beaucoup aimé le rythme de l’histoire, l’humour des personnages et l’histoire d’amour (c’est quand même un roman de la collection « j’ai lu pour Elle » 😉  ).

Un livre idéal pour passer un bon moment.

Ma note : 3/5