Les péchés de Lord Cameron de Jennifer Ashley

Quatrième de couverture :

Dame d’honneur, Ainsley Douglas est chargée de récupérer  des lettres compromettantes pour la reine. Pour mener à bien
sa mission, elle doit fouiller la chambre de lord Cameron  Mackenzie, un Ecossais au charme redoutable qui, l’ayant
surprise, décide sans le moindre scrupule de la mettre dans son lit. Commence alors un jeu grisant du chat et de la souris.
Ainsley a beau défendre sa vertu, Cameron est irrésistible. Et dangereux. On dit que son épouse s’est tranché la gorge, mais
ne l’aurait-il pas plutôt tuée de ses propres mains ?

Ma lecture :

C’est la suite des aventures des frères MacKenzie. Cameron est un sauvage, un rustre qui n’aime que les chevaux, boire, jouer et s’occuper de son fils.
Il y a 6 ans, il a surpris Ainsley Douglas  dans sa chambre en train de lui voler des bijoux. Il voulait en faire sa maîtressse mais elle s’était enfuie. Il la retrouve six ans après dans la même situation et décide qu’il ne la laissera pas s’échapper cette fois-ci.
J’ai beaucoup aimé cette histoire car Cameron est pas du tout mon genre de héros (je l’imagine assez moche même) mais il m’est profondément sympathique. J’ai eu un vrai coup de coeur pour ce héros qui cache un gros traumatisme et qui croise une jeune femme qui est un vrai baume pour ses blessures. Ainsley m’a tout de suite été sympathique par sa droiture, son absence de chichis, son amour des pâtisseries et la grande tolérance qu’elle a pour les gens en général.
Daniel, le fils de Cameron, est attendrissant .

C’est une histoire qui se lit très bien.

Ma note : 4/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

La saga des Travis : bad boy de Lisa Kleypas

Quatrième de couverture :

Une rencontre brève, mais intense, avec un inconnu au regard inoubliable qui se révèle être Hardy Cates, l’ennemi de sa famille. Un mariage, contracté contre la volonté paternelle, qui vire au cauchemar. Un parcours semé d’embûches pour tenter de se reconstruire. Bien qu’héritière d’un richissime magnat du pétrole, Haven Travis a bu le calice jusqu’à la lie. Heureusement, l’existence offre parfois une seconde chance. Mais en misant sur Hardy Cates, le Bad Boy ambitieux, pour dompter ses démons, Haven joue peut-être un jeu dangereux. Car, sous ses dehors policés acquis au contact des puissants, cet homme est pareil à un fauve blessé, prêt à tout pour se protéger…

Ma lecture :

Les héros avec des passés sombres, il y en a pléthore dans les aventures et passions mais ce sont rarement les héroïnes qui ont un passé dur. Généralement, elles sont le pansement aux douleurs de leur promis, la lumière au bout du tunnel, l’ouverture des chackras, l’épanouissement garanti et le but de leurs vies est de les contenter (les chanceuses 😉 ) .
Bref, je stoppe là  cette disgression pour revenir à ce roman.
Haven s’est mariée par défi avec un homme qui semblait bien sauf que c’était un pervers narcissique qui la battait, la maltraitait mentalement, bref, un cauchemar. Le jour où elle pense qu’elle va mourir, elle appelle son frère à l’aide. De là, le début de ses interrogations, de ses doutes, de sa reconstruction.
Elle rencontre Hardy, homme qui a également une histoire glauquissime et qui est très attiré par elle. Mais comment recommencer à avoir des relations charnelles (noter comment on est classes dans son vocabulaire à force de lire des romans d’amour…) alors qu’on a été violée et brutalisée ?

Comment ne plus avoir peur ? Comment éviter les relations toxiques ?
Bref, comme vous pouvez le constater, ce n’est pas le pays des bisounours ce livre. C’est à lire quand on a le moral pour la première partie de l’histoire. J’ai quand même appréciée car l’auteure fait preuve de délicatesse pour raconter tout cela et on partage vraiment le ressenti de l’héroïne et les raisons de ses choix.

Un bon livre.

Ma note : 4/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Celle que j’attendais de Sherry Thomas

Quatrième de couverture :

Bon voyage, mon oncle. Revenez-nous vite ! La voiture disparue, le sourire d’Elissande s’évanouit. Son oncle, elle le hait pour ce qu’il leur inflige, à elle et à sa tante, depuis tant d’années. A Highgate Court où elles vivent coupées du monde, les brimades pleuvent, pourtant il faut jouer la comédie et toujours sourire en l’honneur de ce monstre. Elissande pourrait fuir, mais il n’est pas question qu’elle abandonne sa tante. Alors elle donne le change et espère, jusqu’au jour où elle rencontre le marquis de Vere. Elle n’a que trois jours pour l’épouser avant le retour de son bourreau. Elle ignore que, comme elle, Vere n’est pas celui qu’il prétend être…

Ma lecture :
Sherry Thomas ne fait pas dans la bluette de roman historique. Ses héros sont des personnages tourmentés avec des souffrances psychologiques fortes.
Dans ce roman, Elissande essaye de fuir la tyrannie de son oncle, un vrai psychopathe. Elle a un caractère fort, manipulateur et l’on ressent ses angoisses tout le long du récit.
Vere est un héros beau comme Adonis mais bête comme ses pieds. C’est un personnage complexe également et je trouve l’histoire très bien trouvée.
Il y a un vrai suspens, de nombreuses péripéties et la seconde histoire d’amour a capté mon intérêt également.
Pour résumer, un bon roman avec beaucoup de noirceurs (pour cette collection) et un très bon suspens.
Ma note : 4/5
                                                                       10/108
tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !