mercredi Piou-piouesque : Pirate tétine de Jean-Charles Sarrazin

Quatrième de couverture :

C’est plus fort que lui : Lapinou le pirate ne peut plus se passer de sa maudite tétine. Papa et Maman commencent à en avoir ras-le-bol. Cette tétine ne fait faire que des bêtises à leur enfant : il ne les aide pas, il hurle, il ne pense qu’à jouer… Mais d’abord, est-ce qu’un pirate digne de ce nom suce encore sa totoche ? Il faudra une aventure mémorable, sa capture par un renard, papa lui aussi, pour que Lapinou accepte de lâcher sa tétine… Et encore ! Pas complètement…

Ma lecture et celle de mon fils :

Mon cher bambin est accro à sa tétine du haut de ses quatre ans. En fait, sa tototte est un doudou et donc c’est difficile de lui dire de s’en passer. Ce livre m’a donc beaucoup plu. Lapinou est un petit lapin qui aime jouer aux pirates et ne quitte pas sa tétine. Un jour que son papa en a marre de l’avoir dans les pattes, il essaye d’attraper et le bandana pirate et la tototte de son fils. Celui-ci s’enfuit et se fait attraper par un renard. Celui-ci est complètement débordé par son bébé qui pleure sans cesse et sa femme s’est absentée. Il essaye de donner le lapinou au bébé mais celui-ci l’informe que ce dont à besoin son bébé, ce n’est pas d’un lapinou (il est trop petit pour manger un lapin) mais d’une Tototte !!!!!

La fameuse tototte lui sauvera donc la vie.

J’ai trouvé que l’histoire était très bien trouvée (j’ai bien ri avec le renard débordé par les pleurs de son bébé) et j’ai aimé que le Lapinou qui est assez grand pour jouer aux pirates soit également assez petit pour avoir besoin d’une tétine. Bah oui, il est nécessaire de se séparer de certaines choses en grandissant mais il est également indispensable de pouvoir les retrouver pour se ressourcer.

Les dessins sont très sympas également.

Ma note : 5/5

tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Un cadeau empoisonné de Julie Garwood

Quatrième de couverture :

Pour tenter de réconcilier les deux familles, le roi George III a une idée de génie : pourquoi ne pas marier Sara Winchester à Nathan St. James ? Moyennant une forte récompense, bien sûr ! C’est le grand jour : Nathan attend sa fiancée. Mais elle fait un caprice et refuse d’obéir à son père : elle n’ira pas sans son nounours… À quatre ans, peut-on le lui refuser ? Le mariage est célébré malgré tout.
Quelques années plus tard, Nathan enlève son épouse et l’emmène sur son vaisseau : seul le trésor promis l’intéresse. Sara, follement éprise de son Prince Charmant, tente désespérément de gagner son amour mais ne récolte que mépris. Car Nathan n’a jamais supporté personne. Bougon, irritable, il n’a que faire de cette écervelée. Non, jamais il ne s’avouera pris au piège de l’amour. Et pourtant…

Ma lecture :

Ce livre est un petit bijou des livres aventure et passions.

J’avais le sourire tout le long et j’ai bien rigolé à de nombreux passages.
Le héros est marié à l’âge de 14 ans à une enfant de 4 ans (et d’ailleurs ce passage est savoureux). Le héros, Nathan, décide d’aller chercher son épouse quelques années plus tard pour toucher le pactole. Sauf qu’il ne s’attend pas à tomber sur un joli brin de fille qui le prend pour son héros malgré qu’il soit assez effrayant de prime abord. De plus, elle décide de se rendre indispensable et se met à pleurer à tout bout de chant.
C’est très très drôle. Elle sème ses ombrelles sur le navire de Nathan et créer des catastrophes de ce fait. Elle fait la soupe et tout le monde tombe malade, etc. Tout cela en gardant sa logique, son énergie et en rendant chèvre tout le monde.
Je vous le recommande vivement si vous avez envie de rire et de passer un bon moment.

Ma note : 5/5

tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

Désirs enfouis : les fantômes de Maiden Lane tome 3 d’Elizabeht Hoyt

Quatrième de couverture :

À l’orphelinat de Maiden Lane, Silence Hollingbrook a adopté la petite Mary Darling. Lorsque le redoutable contrebandier Mickey O’Connor kidnappe l’enfant, qui se trouve être sa bâtarde, Silence, folle d’angoisse, se précipite dans sa somptueuse demeure sur les bords de la Tamise. Mais O’Connor refuse de lui rendre la fillette, qu’il dit menacée par ses ennemis. Silence n’a qu’à venir vivre chez lui si elle veut voir Mary, décrète-t-il. La jeune veuve n’a d’autre choix que d’accepter, même si elle sait que sa réputation en sera à jamais ternie. Elle ne se rend pas compte que O’Connor lui a tout simplement tendu un piège machiavélique…

Ma lecture :

Alors, comment dire … Vous vous souvenez de la version pirate de Mme Lindsey ? Et bien la version pirate d’Elizabeth Hoyt, c’est le mec qui est assis sur un trône dans une grande pièce tapissé d’or avec du marbre par terre et des brigands tout autour de lui qui attend ses ordres. Il trône comme un roi mais version AP, ça donne également : il est beau, il a du charme, il a la chemise entrouverte, il est arrogant et sûr de lui. Voici pour Mickey O’Connor (rien que le nom, moi, je dis…).

Silence est une jeune veuve tout bien comme il faut, qui a déjà rencontré cette crapule de Mickey ce qui a eu pour conséquence la destruction de son mariage. Depuis, Silence est devenue veuve et s’occupe des enfants de l’orphelinat. Une de ces enfants lui est particulièrement chère : Mary Darling. Sauf qu’il s’avère que c’est la fille de Mickey et que celui-ci a décidé qu’il fallait qu’il garde sa fille avec lui et tant qu’à faire Silence avec.

Cette histoire est merveilleuse. Mickey est un vrai méchant, il a tué, il vole, il ne sait pas aimer. Il a régulièrement deux filles dans son lit, il menace, il essaye d’affamer Silence car elle ne veut pas prendre son repas avec lui. Bref, un vrai méchant mais au fur et à mesure, face à Silence, il va mettre de l’eau dans son vin car elle est loin de se laisser faire. De plus, ça a lieu en 1738 à Londres, c’est dans les bas-fond, entre les trafics de gin et les taxes pirates sur les bateaux.

C’est une très belle histoire dans un environnement passionnant avec des personnages plausibles, imparfaits et une très très belle histoire d’amour.

Ma note : 6/5  (bah oui, je suis totalement fan 😉 ).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les trésors du désir : les frères Malory tome 8 de Johanna Lindsey

Quatrième de couverture :

Après une existence exaltante aux Antilles, Gabrielle Brooks doit regagner Londres où il lui faut désormais s’établir. mais quand on est la fille d’un flibustier, on ne peut se résoudre à épouser Monsieur Tout-le-Monde. Il y aurait bien cet Américain, l’audacieux capitaine Drew Anderson… Or, persuadé qu’elle a mené une vie licencieuse, ce dernier n’hésite pas à prendre des privautés avec elle. Aussi, quand Gabrielle apprend que son père est fait prisonnier, elle n’hésite pas une seconde et s’empare du navire de Drew. Il la prend pour une femme dépravée ? Il ne sera pas déçu !

Ma lecture :

Bon, qu’on soit clair, les frères Malory ne sont plus les héros de cette série depuis un bon moment.
Dans ce tome, il est question de Drew, un des frères de Georgie, la femme de James.
Drew a mauvais caractère, il est buté, fripon et fermement décidé à faire que ce qui lui plaît.
Il rencontre Gabbie, jeune femme confiée aux bons soins de James, qui cherche un mari.
Drew la trouve très séduisante mais il est hors de question pour lui de se marier. Alors il fout la pagaille.
Gabbie prend un otage son bateau et son équipage et la voilà devenue pirate avec un otage très séduisant.
Ce livre se lit bien, l’histoire a des rebondissements qui font tenir en haleine, mais pour moi, ça s’arrête là.
Drew est énervant à être buté à ce point.
Gabbie fait assez cruche.
Pas indispensable à lire selon moi.

Ma note :2/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’aventurière de Tessa Dare

Quatrième de couverture :

Prête à tout pour fuir un mariage sans amour et les contraintes de la bonne société, Sophia Hathaway, une riche héritière qui n’a connu que le luxe, rompt ses fiançailles, jette ses pinceaux et ses carnets à dessin dans une valise et, sous une fausse identité de préceptrice, embarque à bord de l’Aphrodite. Elle veut vivre selon sa fantaisie, libérée des convenances et des interdits… Mais il y a un monde entre les esquisses coquines qu’elle trace en marge de son livre de chevet et le jeu dangereux qu’elle joue auprès du corsaire un peu trop séduisant, qui n’hésiterait pas à lui voler sa vertu et ses économies.
Ma lecture :
Il est difficile de faire aussi bien que le premier tome.  En effet, le premier reste un roman d’anthologie où l’héroïne – une chipie- marque la mémoire (ainsi que les scènes d’amour – soupirs….).
Bref, donc c’était un challenge de faire un deuxième tome.
Dans celui-ci, on retrouve Sophia, l’amie de Lucie, qui décide de fuir l’Angleterre car elle a soif d’aventures et a une imagination débordante. Elle monte donc dans le bateau de Grey.
Sophie est une héroïne gentille qui tombe amoureuse de cet ancien pirate, lui ne veut pas en entendre parler et se débat contre cette attirance. Rien de plus ordinaire, vous me direz pour cette collection. Bah oui, en effet, il est assez  ordinaire mais est quand même efficace. On trouve des personnages secondaires intéressants et assez présents, un héros pas parfait et attirant, une héroïne qui est sympathique et des scènes d’amour qui restent dans la mémoire (moins que le tome 1 quand même).
Bref, un roman qui se lit facilement et qui divertit bien.

Ma note :  4/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les frères Malory, tome 3 : Passagère clandestine de Johanna Lindsey

Quatrième de couverture :

Il lui faut absolument quitter l’Angleterre au plus vite ! Le seul navire à appareiller pour l’Amérique ne prend aucun passager mais cherche un mousse… C’est risqué, mais Georgina n’a pas le choix. Et, à vrai dire, l’idée de jouer avec le feu la tente plutôt. Elle se coupe les cheveux, se déguise en garçon, et le tour est joué ! Bien sûr, le capitaine James Malory n’est pas dupe. Se faire passer pour un mousse ! Quel toupet ! Toutefois, il n’a pas l’intention de la démasquer tout de suite. Auparavant, il va s’amuser un peu. En édictant ses propres règles : son mousse doit dormir dans la même cabine que lui, obéir au moindre de ses caprices, satisfaire tous ses désirs. Georgina est tombée dans le piège. Déjà, elle hait son geôlier… sans pouvoir lui échapper !

Ma lecture :

Est-ce que la couverture n’est pas génialissime ????  Je me marre en la regardant. Pour le coup, si j’avais eu cette édition, c’est sur que je ne l’aurai pas lu dans les transports. Bon, fin du HS.

Je tiens à dire que j’ai lu ce livre, il y a un bon moment, que ce n’était que le troisième et que je ne souffrais donc pas encore d’indigestion de personnages plusqueparfaits chers à cette auteure.

C’est mon premier livre aventure et passions avec un pirate comme héros. C’est à marquer d’une pierre blanche, non ?
J’ai adoré ce livre. C’est l’histoire de James, l’ancien pirate, le frère le plus rebel doté d’un sens de l’humour assez cynique. Il rencontre Georgie qui est à la recherche de son fiancé. Elle s’engage sur le bateau de James comme mousse pour rentrer plus vite en Amérique. Elle ne se rend pas compte qu’elle s’est engagée auprès de l’homme qu’elle avait rencontré dans une taverne la veille.
C’est un roman constitué d’aventure, beaucoup de joutes verbales, de bagarres, des chamailleries, des histoires de famille.
Bref, ce livre est un régal et donne le sourire.

Ma note : 5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !