Beloved de Toni Morrison

Quatrième de couverture :

Inspiré d’un fait divers survenu en 1856, Beloved exhume l’horreur et la folie d’un passé douloureux. Sethe est une ancienne esclave qui, au nom de l’amour et de la liberté, a tué l’enfant qu’elle chérissait pour ne pas la voir vivre l’expérience avilissante de la servitude. Quelques années plus tard, le fantôme de Beloved, la petite fille disparue, revient douloureusement hanter sa mère coupable. Loin de tous les clichés, Toni Morrison ranime la mémoire, exorcise le passé et transcende la douleur des opprimés.

Pourquoi ce livre ?

Pour le challenge littérature au féminin, j’ai fait une lecture commune avec Myletine.

Ma lecture :

Quel roman ! Toni Morrison m’a entrainé dans la vie tourmentée de Seth. Cette femme esclave qui pour empêcher ses enfants de souffrir, de subir ce qu’elle a vécu, entendu, tente de tuer tout ses enfants et n’arrive qu’à tuer une de ses filles, Beloved. Seth raconte la de sa belle mère, la vie de sa mère, sa vie, celle de ses compagnons. Au début de ce livre, j’étais fascinée par l’écriture.

C’était une écriture « magique », qui mélange le réalisme le plus horrible avec une manière de narrer poétique et poignante. Je me suis sentie mal plusieurs fois, j’ai eu les larmes aux yeux plus d’une fois. Je n’arrive pas à croire que des êtres humains aient pu faire des choses aussi horribles, que des mères aient pu autant souffrir ne pouvant pas protéger leurs enfants. Ce livre est d’une telle humanité, écrit tellement magnifiquement que pour moi, c’est un des plus grands livres que j’ai pu lire. Il y aura un avant et un après.

Merci Toni Morrison.

Ma note : 5/5


Critiques et infos sur Babelio.com