Rick, Dan, Cameron et les autres

Autant le tome 5 était pépère, autant celui-ci est musclé.
Rick, jeune homme bien connu depuis le tome 1 est parti sur le front. Tout le monde se fait du souci à Virgin River pour ce jeune homme et a raison…
De plus, Dan Brady réapparaît. C’était le mystérieux personnage qui avait fait des apparitions dans les autres tomes. C’est un ancien marine (comme c’est étonnant 😉 ). Dan n’est pas un personnage qui a le profil du héros de romance. C’est un ancien détenu, il est très mystérieux, ne semble pas motivé par grand chose.
Il rencontre Cheryl qui est l’ancienne poivrote de la ville. J’ai beaucoup aimé leur relation car elle est très « réelle ». Je m’explique, il n’y a pas de revirement spectaculaire et de grandes déclarations d’amour. C’est juste l’évolution des deux personnes ayant eu de gros problème et qui sont extrêmement prudents car fragiles.
On retrouve également Cameron et Abby dont l’histoire avait débutée dans le tome 5.
Cameron est toujours aussi craquant (vocabulaire digne d’une adolescente). L’évolution de leur relation est jolie et ramène quelque chose de joyeux dans ce tome qui est tout de même pas mal sombre du fait de l’histoire de Rick.
Ce livre est un bon cru de Virgin River. Il permet de mieux comprendre les difficultés que rencontrent les blessés de guerre et la difficulté de les accompagner.
Amatrice de saga, c’est pour vous !

Ma note : 5/5

A Virgin River…

A Virgin River, les bébés naissent (sans péridurale, à la maison – c’est pas des chochottes), les maisons se construisent à la vitesse grand V et les liens se tissent toujours autant.
Luke est un officier de l’armée de terre à la retraite (38 ans). Je vous vois penser « c’est moins bien que les marines ». Non ! C’est un ancien pilote d’hélicoptère de guerre. Oui, encore un dur, un vrai.
Luke vient pour rénover des chalets et tombe nez à nez avec Shelby, jeune femme de 25 ans venue se ressourcer auprès de son oncle après la mort de sa mère.
Alors, il va avoir des tergiversations des non-dits et une situation qui m’a paru longue à suivre. Mais ce qui est bien avec cette saga, c’est que l’on continuera à suivre les histoires des autres personnages et que la vie dans cette ville est toujours aussi intéressante.
Dans ce tome, se profile l’histoire de Cameron, pédiatre aux yeux bleus qui rend irrésistible la lecture du tome suivant.
Je résumerais cette lecture en disant que c’est une agréable transition entre deux tomes plus intéressants (enfin, j’espère pour le 6).

Ma note : 4/5

Oyez, oyez bonnes gens !

Nous voilà revenu dans la jolie ville de Virgin River situé dans le beau pays des USA (plus exactement, je ne sais plus mais c’est boisé et avec une rivière – c’est déjà pas mal). Nous avions suivi les aventures de Melinda et Jack, de Vic et Paige, et de Mike et Brie dans les épisodes précédents (je ne vous ai pas parlé du tome 2 et 3, mais sachez que j’ai adoré le tome 3). Dans le dernier tome, Vanessa perdait son mari à la guerre alors qu’elle était enceinte. Elle avait comme soutien entre autre, celui de Paul, meilleur ami de Matt (le mari décédé) qui est fou amoureux d’elle. Leur histoire va être le fil conducteur de la première partie de ce livre et nous suivons en arrière plan l’histoire des autres personnages qui évoluent. De nouveaux personnages font leur entrée et il n’y a rien à dire, la vie à Virgin River est passionnante à suivre.
Je n’adhère pas trop à ce communautarisme « armée » mais les personnages sont extrêmement sympathiques et humains. J’ai beaucoup aimé cette lecture et j’ai hâte de lire les autres tomes et l’histoire de tout ses personnages plus passionnants les uns que les autres.

Ma note : 5/5