Billet 2013 : Elle le veut dans son lit… et c’est tout !

On peut faire confiance à Tessa Dare pour créer des héroïnes atypiques.
Merry Lane est la patronne de l’auberge du village où Lord Saint Maur a son domaine familiale.
Il est subjugué par cette femme au fort caractère mais qui semble le connaître et avoir de la tendresse pour lui.
Rhys ne comprend pas qu’on puisse lui porter de l’intérêt car il est maudit. Il a essayé de mourir un nombre innombrable de fois sur les champs de bataille et il est toujours là, malheureux.
Il se met en tête de réparer tout le tort qu’il a causé au village en les abandonnant pendant 14 ans. Cela commence par épouser Merry Lane. Sauf qu’elle n’est pas d’accord. Elle le veut dans son lit mais pas comme mari .
De plus, Rhys n’est pas accepté par la communauté car il met en danger l’organisation des habitants. Ils décident de lui mettre des bâtons dans les roues et Rhys se retrouvent à devoir persuader beaucoup de monde de ses bonnes résolutions.
J’ai trouvé que l’histoire était originale mais longue. On se doute de ce qu’à subit Rhys mais c’est réellement dit que tardivement et l’histoire entre les deux héros est très longue et lassante. Un livre qui aurait, donc, gagné à être plus court.

Ma note : 3/5

le club des gentlemen tome 1 : la valse de minuit de Tessa Dare

Quatrième de couverture :

Le Club des Gentlemen est une organisation très privée qui ne compte que dix membres. Parmi eux, Spencer, duc de Morland, célèbre sous le surnom de « Duc de minuit ». Car chaque nuit, Spencer choisit une jeune femme qu’il invite à danser, le temps d’une valse étourdissante. Mais Spencer est un cœur à prendre, qui pourrait bien vaciller pour la belle Amelia d’Orsay…

Ma lecture :

Le duc de Morland est un personnage assez mystérieux. Il n’arrive aux bals qu’à minuit et ne reste que pour un quadrille. Plein de rumeurs courent et amusent beaucoup Amelia d’Orsay. Celle-ci a 26 ans, 5 frères, n’a pas d’argent et un de ses frères joueur patenté vient de lui soustraire le peu de sous qui restait dans son pécule. Alors tant qu’à faire, autant foncer sur le duc de Morland et lui parler de son frère.

Déjà, dès l’entrée en matière d’Amelia, on se doute que ça sera un personnage féminin sympathique. Elle et maternelle, attentionnée, pas très jolie mais avec une tête très bien faite et elle saoule le duc de Morland (j’adore quand les héros sont complètement dépassés).
Celui-ci est un personnage que j’ai adoré. Il est mystérieux, discourtois, pragmatique, très beau (mais ça s’oublie très vite) et il est attachant.
Sa devise est « je suis un duc donc je n’ai ni à m’expliquer ni à m’excuser ».

Cette histoire est très agréable à lire. Les héros se découvrent petit à petit avec difficultés mais avec beaucoup d’obstination (ah! les parties de piquet).

L’histoire des jetons et du club des gentlemen est intéressante mais pas trop présente pour ne pas gâcher l’histoire d’amour.

Bref, un bon moment de lecture.

Ma note : 5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

L’aventurière de Tessa Dare

Quatrième de couverture :

Prête à tout pour fuir un mariage sans amour et les contraintes de la bonne société, Sophia Hathaway, une riche héritière qui n’a connu que le luxe, rompt ses fiançailles, jette ses pinceaux et ses carnets à dessin dans une valise et, sous une fausse identité de préceptrice, embarque à bord de l’Aphrodite. Elle veut vivre selon sa fantaisie, libérée des convenances et des interdits… Mais il y a un monde entre les esquisses coquines qu’elle trace en marge de son livre de chevet et le jeu dangereux qu’elle joue auprès du corsaire un peu trop séduisant, qui n’hésiterait pas à lui voler sa vertu et ses économies.
Ma lecture :
Il est difficile de faire aussi bien que le premier tome.  En effet, le premier reste un roman d’anthologie où l’héroïne – une chipie- marque la mémoire (ainsi que les scènes d’amour – soupirs….).
Bref, donc c’était un challenge de faire un deuxième tome.
Dans celui-ci, on retrouve Sophia, l’amie de Lucie, qui décide de fuir l’Angleterre car elle a soif d’aventures et a une imagination débordante. Elle monte donc dans le bateau de Grey.
Sophie est une héroïne gentille qui tombe amoureuse de cet ancien pirate, lui ne veut pas en entendre parler et se débat contre cette attirance. Rien de plus ordinaire, vous me direz pour cette collection. Bah oui, en effet, il est assez  ordinaire mais est quand même efficace. On trouve des personnages secondaires intéressants et assez présents, un héros pas parfait et attirant, une héroïne qui est sympathique et des scènes d’amour qui restent dans la mémoire (moins que le tome 1 quand même).
Bref, un roman qui se lit facilement et qui divertit bien.

Ma note :  4/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

« L’impulsive » de Tessa Dare

Quatrième de couverture :

Jeremy Trescott, Henry Waltham et Toby Aldridge sont amis de longue date. Jeremy a toujours considéré Lucy, la soeur de Henry, comme une adorable petite peste. Niais voilà que cette gamine effrontée est devenue une ravissante tigresse qui, éprise de Toby depuis l’enfance, s’est mis en tête d’empécher son prochain mariage. Henry et Toby suggèrent à Jeremy de conter fleurette à Lucy afin de détourner son attention. Après tout, n’a-t-il pas une réputation de séducteur irrésistible ? Jeremy accepte, la mort dans l’âme. Il le sait déjà, il aura énormément de mal à jouer le rôle de l’honnête soupirant… en tout bien tout honneur.

Ma lecture :

Lucy est une vraie chipie, tétue, dégourdie, décomplexée. C’est une héroïne que j’ai adoré. Elle est tellement motivée à séduire l’ami de son frère qu’elle se met dans des situations abracadabrantesques et c’est très drôle.

Ce livre a de l’humour à gogo et a un ton très moderne. J’ai beaucoup aimé quand les amis échangent des remèdes pour calmer leurs ardeurs (penser à de la géométrie ou du latin ?).

Jeremy est un personnage tout en délicatesse dont la souffrance à fleurs de peau le rend attendrissant.

J’ai beaucoup aimé l’écriture de l’auteur dont j’ai hâte de lire d’autres livres de ses livres.

Ma note : 5/5