A Virgin River…

A Virgin River, les bébés naissent (sans péridurale, à la maison – c’est pas des chochottes), les maisons se construisent à la vitesse grand V et les liens se tissent toujours autant.
Luke est un officier de l’armée de terre à la retraite (38 ans). Je vous vois penser « c’est moins bien que les marines ». Non ! C’est un ancien pilote d’hélicoptère de guerre. Oui, encore un dur, un vrai.
Luke vient pour rénover des chalets et tombe nez à nez avec Shelby, jeune femme de 25 ans venue se ressourcer auprès de son oncle après la mort de sa mère.
Alors, il va avoir des tergiversations des non-dits et une situation qui m’a paru longue à suivre. Mais ce qui est bien avec cette saga, c’est que l’on continuera à suivre les histoires des autres personnages et que la vie dans cette ville est toujours aussi intéressante.
Dans ce tome, se profile l’histoire de Cameron, pédiatre aux yeux bleus qui rend irrésistible la lecture du tome suivant.
Je résumerais cette lecture en disant que c’est une agréable transition entre deux tomes plus intéressants (enfin, j’espère pour le 6).

Ma note : 4/5

Oyez, oyez bonnes gens !

Nous voilà revenu dans la jolie ville de Virgin River situé dans le beau pays des USA (plus exactement, je ne sais plus mais c’est boisé et avec une rivière – c’est déjà pas mal). Nous avions suivi les aventures de Melinda et Jack, de Vic et Paige, et de Mike et Brie dans les épisodes précédents (je ne vous ai pas parlé du tome 2 et 3, mais sachez que j’ai adoré le tome 3). Dans le dernier tome, Vanessa perdait son mari à la guerre alors qu’elle était enceinte. Elle avait comme soutien entre autre, celui de Paul, meilleur ami de Matt (le mari décédé) qui est fou amoureux d’elle. Leur histoire va être le fil conducteur de la première partie de ce livre et nous suivons en arrière plan l’histoire des autres personnages qui évoluent. De nouveaux personnages font leur entrée et il n’y a rien à dire, la vie à Virgin River est passionnante à suivre.
Je n’adhère pas trop à ce communautarisme « armée » mais les personnages sont extrêmement sympathiques et humains. J’ai beaucoup aimé cette lecture et j’ai hâte de lire les autres tomes et l’histoire de tout ses personnages plus passionnants les uns que les autres.

Ma note : 5/5

Virgin River ou comment une petite ville des Etats-Unis peut faire rêver …

alors qu’il n’y a pas de commerce, pas de réseau pour téléphoner, pas d’hôpital, pas d’école mais c’est quand même le pied.
Je vous propose en premier lieu de planter le décor de cette série dont je vais longuement vous parler (pensez-vous, malheureux, j’en ai déjà lu 6 et le 7ème est en attente).
« Plus de 600 personnes vivent à Virgin River et alentour. Pas mal de citadins possèdent des chalets le long de la rivière- c’est tranquille et poissonneux. Ce n’est pas une ville touristique à proprement parler, mais les pêcheurs y passent régulièrement… ».

Melinda est une sage-femme qui cherche à partir loin de souvenirs très douloureux. Elle avait vu une annonce et s’est porté volontaire pour aider le médecin de « cette charmante ville pittoresque » (dixit l’annonce). Cette annonce avait omis de spécifier que le logement mis à sa disposition est dans un état lamentable, que le médecin ne veut pas d’aide et que c’est un trou paumé.
A un doigt de partir, Melinda aide pour un accouchement. Comme Jack, le patron du seul café-restaurant de cette ville est sympathique et motivé pour qu’elle reste, elle décide de de tenter l’aventure.
Elle va découvrir le charme de cette petite ville  et de ses habitants.
Mélinda est une héroïne sympathique dont j’ai eu plaisir à lire les histoires d’accouchement et le suivi de ses patientes. Je la trouve tout de même trop « j’ai tout vu, j’ai tout entendu ». Jack est un peu trop parfait à mon goût.
Leur histoire d’amour est jolie mais très tirée par les cheveux. Donc, l’intérêt que j’ai pour ce livre n’est pas dans l’histoire d’amour, non. C’est dans l’histoire de cette ville. Je ne sais pas à quoi c’est du mais le fait est qu’il arrive toujours quelque chose, une rencontre avec un nouveau personnage, la description du quotidien… Bref, quelque chose qui fait que j’adore lire cette série.
Ce premier tome est prenant et se lit très vite. Les personnages intéressent très rapidement, sont sympathiques et donc l’évolution de leur histoire fait que je n’ai pas pu décrocher du livre.

Je vous recommande cette romance contemporaine car c’est le début d’un vrai filon de bons moments de lectures.

Ma note : 4/5