Un moment d’abandon de tessa dare

51OYi71m60L._

 

Voici un moment fort sympathique de romance à lire.

Melle Susanna Finch est une jeune femme célibataire qui a crée une communauté de jeunes filles « laissées pour compte » comme dirait Mme Kleypas. Soit elles sont trop fragiles au niveau de la santé, trop timides ou avec des centres d’intérêt autre que ceux  requis dans la bible des jeunes filles comme il faut (qui sert de cible pour l’entraînement au tir de Susanna). Dans cette jolie communauté tout est idyllique pour se reposer et s’épanouir du salon de thé en passant par le pasteur professionnel des harmonisations de couleurs de tissus…
Et voilà qu’arrive avec grand bruit le lieutenant-colonel Bramwell fermement décidé à persuader le père de Susanna qu’il peut retourner à la guerre. Il n’arrive pas seul, il est accompagné de son cousin (héros du tome 2) et d’un de ses hommes, Thorne (héros du tome 3). Ca va être un vrai bazar que cette cohabitation forcée entre trois hommes qui doivent convaincre en formant une milice et ce comité d’amazones.
Le héros est trop macho pour moi (forcément tout ce qui manquait à l’héroïne était ce méga tas de testostérone…). L’héroïne est sympathique avec sa volonté de protéger les jeunes filles et son enseignement est tellement atypique que  c’est un vrai plaisir de lire cette histoire. Je m’imagine bien ce hameau sympathique et cette communauté atypique. L’histoire d’amour est sympathique mais j’ai vraiment trouvé de l’intérêt à l’histoire grâce au contexte et non pas pour l’histoire d’amour en elle-même.
J’ai hâte de lire le tome 2 car il y a beaucoup d’avis positifs sur boulevard des passions mais Cécile a trouvé que ce tome était nul…. A voir donc…

Ma note : 4/5

Publicités

L’espion de la couronne de Céleste Bradley

couronne

Amanda est une jeune femme aux abois. D’une, son frère ne lui a pas donnée de nouvelles depuis deux mois, de deux, son nouveau tuteur veut la marier avec son affreux fils. Elle décide de partir à la recherche de son frère à Londres mais pour cela, elle ne peut pas demeurer célibataire. Elle s’invente donc un mari, Mortimer Appelquist.
Tout ce complique quand elle doit présenter son mari à des dames de son entourage. Où trouver un mari ? Elle n’aura pas à le chercher bien loin car il se présente à sa porte sous la forme d’un soit disant ramoneur. Simon Raines, chef des espions de la couronne, avait décidé d’aller voir qui était cette Mme Appelquist. Celle-ci utilisant l’argent d’un compte en banque surveillé car appartenant à un espion suspecté de trahison. Simon devant l’aplomb de cette dame, décide de jouer le jeu pour voir ce qui se trame. Amanda est une héroïne avec une imagination et une audace rare. Elle est décidée à retrouver son frère et pour cela elle déploit des trésors d’imagination. Simon ne comprend rien à ce qui se passe et se retrouve à dire « oui » à Amanda avant d’avoir eu le temps de réfléchir… car Amanda lui plaît beaucoup et l’embobine avec brio.
Cette histoire est pleine de quiproquos, de mystères, on croise de nombreux personnages qui vont prendre de l’importance dans les autres tomes de cette série.
Amanda est drôle… Elle est pleine de vie et d’idées, elle embobine tout son entourage pour la bonne cause, j’ai adoré la manière qu’elle a trouvé de se débarrasser de Simon.
La première partie repose sur des mystères, les personnages ne se connaissent pas et cherchent à confirmer leurs hypothèses. Une fois la situation éclaircie (car ça ne leur prends pas tout le tome – ce qui m’aurait ennuyée), l’histoire se construit sur le cheminement de Simon sur la place d’Amanda dans sa vie. L’intrigue est fortement présente, j’ai adoré découvrir l’ensemble des personnages et élaborer des hypothèses.
Un très bon livre qui débute une série passionnante.

Ma note : 5/5

Le flambeur- le cercle des canailles de Sarah MacLean

41920U2vJHL._

Le jeune marquis de Bourne perd tout aux cartes à l’âge de 19 ans. Il essaye de trouver un moyen de regagner les terres qu’il a perdu mais n’y arrive pas. Il fait fortune en s’alliant à 3 autres hommes pour tenir une maison de jeu.
Pénélope Marbury, elle, est sur le point de devenir une vieille fille quand son père décide de rajouter à sa dot les fameuses terres qu’il a gagné au jeu. Bourne ne fait ni une ni deux, il kidnappe son amie d’enfance pour la compromettre et ainsi récupérer les fameuses terres.
Pénélope croit qu’à chaque fois qu’ils se rapprochent un peu, que son ami va redevenir comme il était enfant, qu’ils vont retrouver leur connivence, de la tendresse et à chaque fois, elle se retrouve seule. Jusqu’au jour où elle décide de ne plus se laisser faire.
C’est un livre que j’ai dévoré. C’est rare d’avoir un héros qui soit si obnubilé par la vengeance qu’il ne se préoccupe pas de l’héroïne. La vengeance de Bourne dure toute l’histoire. D’habitude, ils se marient et tout prend une autre perspective, et bien pas dans ce roman. L’héroïne est un moyen d’avoir accès à la vengeance et Bourne est fermement décidé à ne pas donner de place dans sa vie à Pénélope. Celle-ci est une héroïne que j’ai adoré, elle est pragmatique, têtue, veut retrouver la complicité qu’ils avaient enfant et fait tout pour que Bourne ne l’oublie pas. Elle ne veut pas d’une vie fade.
En finissant ce roman, je n’ai qu’une seule envie, c’est de lire le deuxième tout de suite.

Ma note : 5/5

C’était une bonne chose de commencer par le tome 2 …..

Après avoir lu le tome 2, j’avais hâte de connaître l’histoire d’Helena et David Hastings. Dans le tome 2, il l’aime éperdument et ne sait pas lui montrer ses sentiments autrement qu’en lui lançant des vannes. Il le fait si bien qu’elle le déteste. Surtout qu’Helena est têtue et pense être toujours amoureuse de Mr Martin (personnage quelconque). Elle va se retrouver marier à David pour sauver sa réputation et tout serait drôlement mal parti pour lui si elle n’avait pas une amnésie consécutive à un accident.
Les personnages sont très bien campés mais il manque un-je-ne-sais-quoi à l’histoire pour qu’elle soit vraiment géniale. Les dialogues sont intelligents, drôles mais Helena est trop butée pour que j’ai de l’empathie. Elle m’a énervé avec sa tendance à tout mettre sur le dos des autres. David est un héros amoureux comme on en rêve toute, coquin, intelligent, doux mais il est un peu trop carpette devant Helena.
Donc un avis mitigé pour ce livre que je relirai certainement car c’est quand même le genre de lecture que j’adore (leurs piques sont très bien trouvés).

Ma note : 3/5

51HIQlBuGVL._

Venetia, jeune veuve à la beauté exceptionnelle, décide de se venger du Duc de Lexington. Celui-ci l’a décrite comme une veuve noire et elle sait que sa réputation va en pâtir. Elle décide d’embarquer sur le même bateau que le duc et elle commence une entreprise de séduction pour lui piétiner le coeur et sa fierté.
Je n’ai pas accroché. L’intrigue m’a paru tirée par les cheveux. Elle arrive à le séduire alors qu’il ne voit pas son visage. Ils ont tout de suite une histoire torride. Trop d’invraisemblance pour moi. En plus, j’ai trouvé que c’était long et l’histoire ne m’a pas plus intéressée que ça.
Ma note : 2/5

Un billet 2013 : Une jeune femme enjeu d’un pari… Les secrets tome 2

Cette série est vraiment étrange. Le premier tome m’avait plu de part la plume de l’auteure qui avait écrit un livre qui m’avait plus séduit par les échanges des héros que par l’histoire (dont je ne me souviens plus! ) . Le troisième tome m’a énormément plus du fait de l’action et des personnages que j’avais trouvé magnifique. Et celui-ci… bof !
L’histoire est originale et aurait pu être géniale. Melle Chatsworth est un joyau de la haute société. Elle est très très belle, parfaitement maîtresse d’elle-même ce qui la rend froide. Son père, un joueur invétéré ruiné, la joue contre un homme qui veut lui forcer la main pour qu’elle l’épouse.
La-dessus, Roman Merrick décide de participer, fermement décidé à contre-carrer le manipulateur et à savourer cette première nuit avec Charlotte. Roman étant le propriétaire du lieu de jeu et ayant l’aide de son frère remporte cette mise.
Ce début est prometteur mais je pense que là où c’est « partie en cacahuète », c’est qu’en plus de déjà développé la partie découverte l’un de l’autre (ce qui aurait été géniale), l’auteure a choisi de rajouter des complots.
Et là, ça m’a donné une impression de survoler. Ce qui était vraiment dommage car les personnages étaient très bien trouvé et leur couple aurait été passionnant.
Pour résumer, Frustation !!!!

Ma note : 3/5 (pour Roman qui est un héros qui avait de fortes chances de faire rêver)

mariage arrangé, mariage compliqué

L’histoire débute par un mariage arrangé, celui de Fitz, comte de son état, et Millie, héritière d’une entreprise de boîtes de conserve. Tout irait bien pour Millie, qui est amoureuse de Fitz, si celui-ci n’était pas éperdument amoureux d’Isabelle. Il se marie contre son gré et conclut un pacte avec Millie : ils ne consommeront pas leur mariage pendant 8 ans. 
Le récit se structure comme un mur auquel l’auteure apporte des briques au fur et à mesure. Les briques de leur amitié, des moments extraordinaires qu’ils vont partagé, de cette complicité dont ne voulait pas Fitz mais qui va s’installer. 
Millie est une héroïne courageuse, stoïque, solide qui prend son rôle à coeur mais qui souffre de voir Fitz chercher le bonheur ailleurs. 
Fitz est un héros attendrissant car très droit, profondément humain et soucieux du bonheur de ses proches mais qui est resté bloquer sur une chimère : sa vie idéale avec Isabelle. 
J’ai dévoré ce livre car je voulais savoir comment ça allait se dérouler, bien sur, mais c’est la construction de leur complicité, de leur amitié qui fait l’intérêt de ce livre. C’est tellement romantique !!!!!
De plus, j’aime l’écriture de cette auteure. 
Un livre que je vous recommande donc et que je note bien sur à 5/5 (oui, y a que ça sur ce blog 😉 )

Le bel été de Lauren de Mary Balogh

C’est le premier livre de cette auteure que je lis. Les fans de vitesse et d’action doivent passer leur chemin car Mme Balogh aime prendre le temps de camper les lieux et les personnages. Pas de précipitations mais des héros qui réfléchissent beaucoup (même trop à mon goût) et des actions amplement détaillées.
L’héroïne, Lauren, devait se marier avec son cousin lorsque celui-ci voit resurgir son épouse qu’il croyait morte. Lauren se retrouve donc seule, avec le bonheur qui lui passe sous le nez et en plus, elle est prise en pitié par la bonne société. Elle est belle, élégante, inébranlable et fermement décidée à devenir une vieille fille et faire ses propres choix. Sauf que sa famille est étouffante, l’empêche de prendre ses propres décisions et elle se retrouve sur un coup de tête à émettre l’idée de fausses fiançailles à un fripon de futur comte. Celui-ci, Kit, veut se marier avec une personne irréprochable et qu’il aura choisi pour déjouer les plans de ses parents. Il accepte ses fausses fiançailles en étant décidé à les mener à un vrai mariage avec la belle Lauren.
C’est une histoire toute en douceur et en psychologie. Lauren n’est pas aussi froide qu’elle le montre, elle cache des blessures derrière son impassibilité et est un personnage qui surprend au fil des pages de part son évolution. Kit, qui paraît insouciant, cache également des choses qu’il n’a pas du tout envie d’exposer. C’est une histoire qui m’a scotché au livre car les personnages deviennent passionnants de part leur évolution, le contexte familial avec les personnages secondaires rendent très intéressante l’histoire et donne envie de lire tout les autres livres de cette série.

Ma note : 5/5