Le reclus : la légende des quatre soldats tome 3 d’Elizabeth Hoyt

Quatrième de couverture :

1759, le 28e régiment d’infanterie des colonies tombe dans une embuscade indienne. Six ans plus tard, rescapé de cette tragédie, sir Alistair Munroe vit claquemuré pour oublier ses cicatrices. Par une nuit d’encre, une inconnue accompagnée de deux petits enfants ose troubler sa retraite. Elle dit s’appeler Helen Halifax et décrète être la nouvelle gouvernante. Pas question de se laisser envahir par cette folle et sa marmaille ! Dès demain, ils décamperont. Mais, indifférente à ses protestations, la jeune femme insiste et s’installe au château. Serait-elle la seule à ne pas le craindre ?

Ma lecture :

Dans cette série, j’ai choisi que les livres dont les avis étaient dithyrambiques (ce qui m’a fait sauté le 1er et court-circuité le quatrième – enfin pour l’instant 😉 ) .
Helen Halifax est une héroïne qui nous a été présenté dans le tome 2 comme une femme aimable et très belle, maîtresse d’un duc avec lequel elle a eu deux enfants. Elle fuit ce duc et trouve refuge chez Lord Munroe (sur la suggestion de l’héroïne du tome 2).
Celui-ci vit comme un sauvage dans son manoir. Le ménage n’est pas fait, il mange n’importe quoi et n’a aucune vie sociale et pour cause, il a été gravement mutilé au visage lors de la fameuse embuscade au Quebec. Il a une énorme balafre au visage et un oeil en moins. Il ne veut pas de Mme Halifax chez lui et encore moins d’une gouvernante. Elle s’impose, revient alors qu’il la met à la porte et au fur et à mesure, l’apprivoise.
C’est une histoire qui prend aux tripes (comme souvent avec cette auteure) car Helen n’est pas une oie blanche et elle n’a pas choisi la facilité en fuyant sa vie londonienne. Elle est attirée par cet homme qui ne la considère pas comme un objet mais en même temps, elle aimerait ne pas se réinvestir dans une histoire d’amour.
Allistair est un personnage en prime abord très désagréable que l’on découvre au fur et à mesure. Derrière ses blessures, se dessine l’homme passionné de botanique qu’il était, le bon vivant.
Les enfants sont attendrissants et leur ressenti est très bien expliqué.

C’est une histoire passionnée et très riche d’émotions. J’ai beaucoup aimé !

Ma note : 4/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

5 réflexions sur “Le reclus : la légende des quatre soldats tome 3 d’Elizabeth Hoyt

  1. Arrête de me faire envie avec Elizabeth Hoyt >< J'ai n'ai même pas encore fini Les fantomes de Maiden Lane. Cette série a l'air sympa ^^

  2. Bon, bah va falloir que je le chronique! ET tiens, comme c’est bizarre, je vais devoir le rire du coup hein? pour etre bien sure! ^^
    Je suis sure les dents pour le 4 de maiden lane, tu as pas idée.
    Pour le fun, la, j’ai relu deux kleypas…tu verrais les couvertures…tu vas beaucoup rire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s