C’était une bonne chose de commencer par le tome 2 …..

Après avoir lu le tome 2, j’avais hâte de connaître l’histoire d’Helena et David Hastings. Dans le tome 2, il l’aime éperdument et ne sait pas lui montrer ses sentiments autrement qu’en lui lançant des vannes. Il le fait si bien qu’elle le déteste. Surtout qu’Helena est têtue et pense être toujours amoureuse de Mr Martin (personnage quelconque). Elle va se retrouver marier à David pour sauver sa réputation et tout serait drôlement mal parti pour lui si elle n’avait pas une amnésie consécutive à un accident.
Les personnages sont très bien campés mais il manque un-je-ne-sais-quoi à l’histoire pour qu’elle soit vraiment géniale. Les dialogues sont intelligents, drôles mais Helena est trop butée pour que j’ai de l’empathie. Elle m’a énervé avec sa tendance à tout mettre sur le dos des autres. David est un héros amoureux comme on en rêve toute, coquin, intelligent, doux mais il est un peu trop carpette devant Helena.
Donc un avis mitigé pour ce livre que je relirai certainement car c’est quand même le genre de lecture que j’adore (leurs piques sont très bien trouvés).

Ma note : 3/5

51HIQlBuGVL._

Venetia, jeune veuve à la beauté exceptionnelle, décide de se venger du Duc de Lexington. Celui-ci l’a décrite comme une veuve noire et elle sait que sa réputation va en pâtir. Elle décide d’embarquer sur le même bateau que le duc et elle commence une entreprise de séduction pour lui piétiner le coeur et sa fierté.
Je n’ai pas accroché. L’intrigue m’a paru tirée par les cheveux. Elle arrive à le séduire alors qu’il ne voit pas son visage. Ils ont tout de suite une histoire torride. Trop d’invraisemblance pour moi. En plus, j’ai trouvé que c’était long et l’histoire ne m’a pas plus intéressée que ça.
Ma note : 2/5

Le bel été de Lauren de Mary Balogh

C’est le premier livre de cette auteure que je lis. Les fans de vitesse et d’action doivent passer leur chemin car Mme Balogh aime prendre le temps de camper les lieux et les personnages. Pas de précipitations mais des héros qui réfléchissent beaucoup (même trop à mon goût) et des actions amplement détaillées.
L’héroïne, Lauren, devait se marier avec son cousin lorsque celui-ci voit resurgir son épouse qu’il croyait morte. Lauren se retrouve donc seule, avec le bonheur qui lui passe sous le nez et en plus, elle est prise en pitié par la bonne société. Elle est belle, élégante, inébranlable et fermement décidée à devenir une vieille fille et faire ses propres choix. Sauf que sa famille est étouffante, l’empêche de prendre ses propres décisions et elle se retrouve sur un coup de tête à émettre l’idée de fausses fiançailles à un fripon de futur comte. Celui-ci, Kit, veut se marier avec une personne irréprochable et qu’il aura choisi pour déjouer les plans de ses parents. Il accepte ses fausses fiançailles en étant décidé à les mener à un vrai mariage avec la belle Lauren.
C’est une histoire toute en douceur et en psychologie. Lauren n’est pas aussi froide qu’elle le montre, elle cache des blessures derrière son impassibilité et est un personnage qui surprend au fil des pages de part son évolution. Kit, qui paraît insouciant, cache également des choses qu’il n’a pas du tout envie d’exposer. C’est une histoire qui m’a scotché au livre car les personnages deviennent passionnants de part leur évolution, le contexte familial avec les personnages secondaires rendent très intéressante l’histoire et donne envie de lire tout les autres livres de cette série.

Ma note : 5/5

Qui veut d’un héros charmeur, beau gosse … un mâle, un vrai

Quatrième de couverture :

Réputé pour son habileté à manier l’épée et à briser les cœurs, Alex MacDonald a fait le serment de ne jamais se marier. Pourtant son chef de clan lui demande le sacrifice ultime – épouser Glynis MacNeil, la fille d’un allié. Il fait alors la connaissance de la jeune femme, une rare beauté, connue dans tous les Highlands pour son caractère rebelle. Échaudée par les infidélités de son précédent mari, Glynis refuse de se laisser amadouer par un autre coureur de jupons. Mais Alex n’est pas n’importe quel séducteur…

Ma lecture :

J’avais adoré le premier tome de cette série et j’avais hâte de retrouver ces quatre amis. Dans ce tome, c’est Alex qui est le héros. Alex, le beau gosse, le charmeur qui a plus de femmes à ses pieds qu’il lui en faut et qui rencontre comme seul problème le fait de vouloir les quitter sans que ça fasse des histoires. Son cousin, Duncan, l’envoie chez les MacNeil pour essayer de savoir ce qui se passe chez les rebelles.
Il rencontre la fille aînée de MacNeil, Glynis qui est fermement décidée à ne pas se remarier. Tout les moyens sont bons pour y échapper. Elle demande à Alex de s’enfuir avec lui à Edimbourg. Alex est contre les mariages mais non contre les rapprochements en dehors de ces liens et les aventures partagées lors de ce périple va l’aider.
L’histoire est trépidante. Des événements surviennent fréquemment mais sans que cela soit compliqué à suivre (les histoires de clan sont parfois tellement complexes qu’il faudrait prendre des notes pour s’y retrouver).
J’ai adoré Alex. Il a tout pour lui, charmeur, plein d’humour, courageux, tendre. Glynis est une jeune femme très courageuse, une battante que j’ai beaucoup appréciée également.

J’ai lu ce livre en 24 heures et je ne l’ai pas lâché.

Je vous le recommande.

Ma note : 5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mariés à tout prix de Joan Reeves

Quatrième de couverture :

« Si quelqu’un s’oppose à cette union, qu’il parle maintenant, ou se taise à jamais. » Ally Fletcher est bien décidée à faire capoter le mariage d’un certain Burke Winslowe. Pourquoi donc ? Eh bien, parce qu’il s’agit toujours, techniquement, de son époux à elle. Burke a besoin de prouver qu’il a une femme ? Soit. Ally n’a qu’à jouer son propre rôle ! Bien vite, Burke et Ally redécouvrent l’attirance qui n’a jamais disparu de leur relation. Mais la passion suffit-elle ?

Ma lecture :

Je m’attendais à beaucoup mieux. La quatrième de couverture est alléchante et j’escomptais une histoire plus dynamique. Ally intervient lors du mariage de son ex. Sauf que ce n’est pas son ex-mari. Les papiers n’ont pas été signé. Ca fait six ans qu’elle a fui le domicile conjugal et Burke qui a besoin d’être marié pour conclure une affaire a décidé de contracter un faux mariage avec sa collaboratrice. Burke est un personnage assez vide, Ally est plus étoffée, on comprend le questionnement de son comportement mais elle ne m’a pas inspiré plus de sympathie que ça. L’histoire se déroule sans surprise et à part les petites pointes entre Burke et le faux petit ami d’Ally ; il n’y a rien de drôle.
Bref, lecture pas génial.

Ma note : 2/5

tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

la mariée fugitive de Karyn Monk

quatrième de couverture :

Décidément, assister à ce mariage est une perte de temps grotesque ! Des affaires urgentes attendent Jack Kent en Écosse. En outre, il connaît à peine le duc de Whitcliffe, un vieillard d’autant plus arrogant qu’il est au bord de la ruine. Quant à Amelia Belford, la richissime jeune Américaine sur laquelle le duc a jeté son dévolu, Jack ne l’a jamais rencontrée. Encore une de ces parvenues du Nouveau Monde, toquée de noblesse au point d’épouser n’importe quel aristocrate aux dents jaunes et à la calvitie pitoyable… Incapable de supporter davantage le parfum suffocant des fleurs décorant la chapelle, Jack s’esquive dans le jardin. Soudain, un léger cri lui fait lever les yeux vers la balustrade sculptée qui entoure l’église, à plusieur
mètres du sol. La mariée vient de l’enjamber pour se laisser choir dans le vide… Et la voilà qui se relève pour s’enfuir à toutes jambes, dans un nuage de tulle et de dentelle.

Ma lecture :

Amelia, jeune américaine très riche mais sans titre, va se marier à un vieux duc mais elle s’enfuit. Elle est persuadée que son prétendant, qu’elle a choisit cette fois-ci, l’attend et sera près à l’épouser dès qu’elle l’aura retrouvé. Pour cela, elle veut emprunter le carosse de la famille de Jack, invité à la noce. Celui-ci n’ayant pas le coeur de la dénoncer à ses poursuivants, part avec elle. De là va découler un ensemble de péripéties car il faudra qu’Amelia se cache, que Jack lui trouve un refuge, tout cela avec l’aide de personnages secondaires tous plus drôles les uns que les autres. Amelia est une une jeune femme naïve mais courageuse.
Jack est un héros magnifique. Il est courageux, attendrissant du fait de ses doutes vis à vis de son passé, self made man. Il y a du suspens, de l’amour, beaucoup d’humour.
Bref, un livre que je vous recommande chaudement.

Elle est pas terrible cette couverture ?

Ma note : 5/5

tous les livres sur Babelio.com

Rendez-vous sur Hellocoton !

La dynastie des Hardin, tome 1 : mariés…. sous contrat ! de Linda Warren

Quatrième de couverture :

Si on lui avait dit que son mentor, Roscoe Murdock, lui offrirait un jour la direction de Shilah Oil, grand groupe d’exploitation pétrolière, Cadde Hardin n’y aurait pas cru. Et il exulte. Sauf que, à la clé de ce contrat en or, Murdock a mis une condition. Pas n’importe laquelle ! Si Cadde veut la compagnie, il faudra d’abord qu’il épouse Jessie. Jessie, la belle mais indomptable fille de Murdock. Cadde se serait bien passé de cette « formalité ». Sauf que refuser serait une folie, alors il s’y plie. Après tout, que risque-t-il ?… Il ne va pas tarder à le savoir. Car Jessie, qui n’est pas du genre à apprécier qu’on l’ait « marchandée », semble décidée à mettre les nerfs de son « acheteur » à rude épreuve. Ses nerfs… et ses sens.

 
Ma lecture :

Je ne suis pas une fan des magnas du pétrole texan mais il faut avouer que ça fait de beaux contextes harlequinesques.
Cadde se retrouve marié avec la fille de son mentor qui est récemment décédé. Celle-ci détient 51% des voix et contrecarre toutes ses décisions. Il décide d’aller discuter avec elle une bonne fois pour toute et ressort avec un contrat lui demandant de faire un bébé à sa femme.
J’ai beaucoup apprécié cette histoire. Jesse est une jeune femme malheureuse qui cherche à sortir de sa prison par tout les moyens.
Cadde est un homme plein d’ambition, tendre et attentionné mais qui ne se fait aucunement confiance comme mari potentiel.

Leur histoire va être complexe mais passionnante. Je les ai trouvé superbes et l’histoire m’a beaucoup émue.

Je vous le recommande.

Ma note : 4/5

Rendez-vous sur Hellocoton !

le club des gentlemen tome 1 : la valse de minuit de Tessa Dare

Quatrième de couverture :

Le Club des Gentlemen est une organisation très privée qui ne compte que dix membres. Parmi eux, Spencer, duc de Morland, célèbre sous le surnom de « Duc de minuit ». Car chaque nuit, Spencer choisit une jeune femme qu’il invite à danser, le temps d’une valse étourdissante. Mais Spencer est un cœur à prendre, qui pourrait bien vaciller pour la belle Amelia d’Orsay…

Ma lecture :

Le duc de Morland est un personnage assez mystérieux. Il n’arrive aux bals qu’à minuit et ne reste que pour un quadrille. Plein de rumeurs courent et amusent beaucoup Amelia d’Orsay. Celle-ci a 26 ans, 5 frères, n’a pas d’argent et un de ses frères joueur patenté vient de lui soustraire le peu de sous qui restait dans son pécule. Alors tant qu’à faire, autant foncer sur le duc de Morland et lui parler de son frère.

Déjà, dès l’entrée en matière d’Amelia, on se doute que ça sera un personnage féminin sympathique. Elle et maternelle, attentionnée, pas très jolie mais avec une tête très bien faite et elle saoule le duc de Morland (j’adore quand les héros sont complètement dépassés).
Celui-ci est un personnage que j’ai adoré. Il est mystérieux, discourtois, pragmatique, très beau (mais ça s’oublie très vite) et il est attachant.
Sa devise est « je suis un duc donc je n’ai ni à m’expliquer ni à m’excuser ».

Cette histoire est très agréable à lire. Les héros se découvrent petit à petit avec difficultés mais avec beaucoup d’obstination (ah! les parties de piquet).

L’histoire des jetons et du club des gentlemen est intéressante mais pas trop présente pour ne pas gâcher l’histoire d’amour.

Bref, un bon moment de lecture.

Ma note : 5/5

Rendez-vous sur Hellocoton !